S'abonner
Constructeurs

Dubreuil bouscule les codes de la vente VO

Publié le 2 juin 2016
Par Frédéric Richard
2 min de lecture
Le groupe Dubreuil, friand de nouvelles expériences, poursuit son exploration des secteurs en devenir, ou à fort rendement. Après la compagnie aérienne, les concessions automobiles, l'hôtellerie, la vente de produits pétroliers, la déconstruction automobile, la distribution indépendante, la commercialisation de matériels et de pièces BTP et agricoles, la distribution alimentaire… le groupe se lance dans la vente de VO sur le net, avec un site qui bouscule les codes du genre. Visite.
Le groupe Dubreuil, friand de nouvelles expériences, poursuit son exploration des secteurs en devenir, ou à fort rendement. Après la compagnie aérienne, les concessions automobiles, l'hôtellerie, la vente de produits pétroliers, la déconstruction automobile, la distribution indépendante, la commercialisation de matériels et de pièces BTP et agricoles, la distribution alimentaire… le groupe se lance dans la vente de VO sur le net, avec un site qui bouscule les codes du genre. Visite.
Le groupe Dubreuil, friand de nouvelles expériences, poursuit son exploration des secteurs en devenir, ou à fort rendement. Après la compagnie aérienne, les concessions automobiles, l'hôtellerie, la vente de produits pétroliers, la déconstruction automobile, la distribution indépendante, la commercialisation de matériels et de pièces BTP et agricoles, la distribution alimentaire… le groupe se lance dans la vente de VO sur le net, avec un site qui bouscule les codes du genre. Visite.

Votre auto sur un plateau ! Telle est la baseline du nouveau site Internet lancé par les équipes de Paul Henri Dubreuil, dirigeant du groupe éponyme aux multiples activités. Nommé Manouvellevoiture.com, le site utilise les dernières innova­tions technologiques en matière de web, pour en faire une plateforme e-commerce du véhicule d'occasion, chargée d'écouler les volumes des 25 concessions du groupe (dont 15 sites principaux).

Mais le site affiche surtout des fonctionnalités uniques, à l’image de son système de visite virtuelle 3D à 360° des véhicules, en intérieur comme en extérieur. Une première sur le marché français de la voiture d’occasion, mais surtout un résultat bluffant! En effet, après quelques secondes de chargement, il est possible de naviguer tout autour du véhicule, d'y pénétrer virtuellement pour en déceler le moindre défaut ou en valider la moindre option. Une fonction zoom permet même d'aller au plus près de la carrosserie, pour s'assurer de son bon état.

Livraison à domicile

Une technologie qui permet de lever un frein d'envergure à la vente de VO, à savoir la difficulté de signer sans avoir réellement vu ledit véhicule. De fait, il a été possible, sur Manouvellevoiture.com, d'offrir une possibilité au client de réserver son véhicule en ligne, verser une caution en quelques clics et même se faire livrer le véhicule. Le tout sans quitter son salon… Quand bien même vous souhaiteriez vous rendre vous-même en concession pour aller chercher votre véhicule, le site se propose de vous rembourser vos frais de transport.

"Le marché du VO en France est très significatif, et pèse trois fois plus lourd en volume que le marché du neuf", souligne Paul-Henri Dubreuil, président du di­rectoire du groupe qui a écoulé 11 900 véhicules l'an dernier. Quant à l'accès aux offres, il est aussi simplifié, puisque l’internaute se voit proposer des modèles et des marques à partir de son budget et de son usage, et non l’inverse comme c’est souvent le cas sur les sites concurrents.

Grosse organisation

Depuis 2007, Dubreuil a mis en place une organisation quasi-industrielle pour le traitement de ses VO. Il dispose notamment d'un centre de préparation des véhicules, aux Essarts (Vendée), qui pratique le remarketing selon un processus industrialisé, "car nous voulions avoir une homogénéité en termes de préparation", commente Robert-Claude Soria, président de Clara et Claro Automobiles.

Ainsi, le groupe a investi sur place dans un vaste studio de prise de vues. Une fois remis en état, le véhicule prend donc place sur le plateau circulaire du studio, où il est photographié sous tous les angles, aussi bien à l’extérieur (portes ouvertes et fermées) qu’à l’intérieur. L’ordinateur se charge ensuite d’animer les images. Le studio permet de traiter jusqu’à 40 véhicules par jour.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle