S'abonner
Distribution

IDLP et ATAC créent un nouveau groupement

Publié le 7 avril 2016
Par Romain Baly
2 min de lecture
Avec Alternative Autoparts, les deux sociétés souhaitent fédérer les distributeurs indépendants autour d'un positionnement plus technique, notamment caractérisé par la création de l'enseigne Technicar.
De gauche à droite, l'équipe dirigeante composée de Patrick Gauvent, Julien Lefort, Fabrice Godefroy, Patrice Godefroy et Frédéric Derouck.
De gauche à droite, l'équipe dirigeante composée de Patrick Gauvent, Julien Lefort, Fabrice Godefroy, Patrice Godefroy et Frédéric Derouck.

Quelques semaines après avoir officiellement quitté Precisium, IDLP se lance dans une nouvelle aventure aux côtés du groupe Atac Pièces Auto, dirigé par Frédéric Derouck. Les deux entités viennent en effet d'annoncer leur rapprochement au sein d'un nouveau groupement dénommé Alternative Autoparts, avec, pour objectif, d'offrir une nouvelle voie aux distributeurs.

"Dans un futur proche, de larges évolutions sont en marche. En termes de concurrence notamment, on voit bien que l'ensemble de la profession se structure, c'est le cas des groupements français bien sûr, mais également de mastodontes étrangers comme l'Américain LKQ, qui s'est fortement implanté en Europe ces dernières années, à la faveur de gros rachats en Angleterre, en Italie ou aux Pays-Bas. Sans oublier l'appétit des constructeurs, comme PSA, dont le président, Carlos Tavares, vient tout juste d'annoncer une ambition importante sur l'après-vente, avec notamment des implications fortes en IAM, soutenues en partie par le rachat de Mister Auto. Nous partons donc du principe que c'est vraiment le moment de donner aux distributeurs le maximum de moyens pour se battre, et donc de faire en sorte que la plus grande partie des conditions et efforts des équipementiers soit remise sur le terrain", précise Fabrice Godefroy, directeur général d'Alternative Autoparts.

Du côté de l'équipe dirigeante, c'est l'actuel président d'IDLP, Patrice Godefroy, qui prend la présidence de ce groupement, soutenu par son fils Fabrice bien sûrainsi que par Julien Lefort, du proupe Ouest Injection, au poste de directeur général adjoint et Frédéric Derouck, nommé directeur associé. La direction opérationnelle sera quant à elle assurée par Patrick Gauvent, ex-directeur des ventes de Tenneco France.

Pour pérenniser cette démarche, le lancement d'Alternative Autoparts s'accompagnera du lancement d'une nouvelle enseigne de garages baptisée Technicar et qui, comme son nom l'indique, "sera très imprégnée technique et services" selon les deux groupes, qui positionnent dores et déjà la future enseigne dans la lignée des Bosch Car Service, tout en assurant ne pas vouloir faire de l'ombre au géant allemand : "le groupement continuera de faire la promotion de ce réseau d'équipementier de grande qualité et au moins équivalent au réseau constructeur sur sa spécialité. Mais, en marge, l'alternative Technicar apparaitra pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent tenir un Bosch Car Service. Avec la même approche technique, mais peut-être un peu plus souple. Nous avions déjà pas mal de nos clients qui ne disposaient pas de concept technique, attendaient depuis quelques temps et qui vont donc sans doute rejoindre Technicar assez vite. Quant à Atac, qui n'exploitait pas de réseau, il devrait maintenant aider au développement de Technicar", étaye Fabrice Godefroy.

Enfin, pour assurer la défense de ses intérêts sur le plan international, le groupement confirme d'ores et déjà son adhésion à Autolia. "C'est important de s'intégrer au sein d'une plus grande entité, car en termes de chiffre d'affaires, nous restons modestes à ce jour, donc avec Autolia, nous étoffons notre visibilité, et notamment grâce à Temot International, admet Fabrice Godefroy.

Retrouvez l'intégralité des infos relatives à la création d'Alternative Autoparts dans notre numéro 63 du J2R, qui paraitra au mois de mai prochain.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle