S'abonner
E-commerce

Michelin prend le contrôle d'Allopneus

Publié le 25 août 2021
Par Romain Baly
2 min de lecture
Six ans après son entrée au capital du pure player, Michelin a bouclé l'acquisition des 60 % du capital d'Allopneus qui lui manquaient. Une opération de croissance logique pour le groupe qui souhaite affirmer sa présence sur le digital.
Michelin détenait déjà 40 % du capital d'Allopneus depuis 2015.
Michelin détenait déjà 40 % du capital d'Allopneus depuis 2015.

C'est une petite révolution pour l'univers du pneumatique tricolore. Alliés depuis six ans, les groupes Michelin et Allopneus ne feront désormais plus qu'un. Ce mercredi 25 août 2021 a été acté le rachat du site e-commerce par le manufacturier. Une surprise qui n'en est pas vraiment une. La proximité entre le fabricant clermontois et le numéro un en France de la vente de pneus sur internet ne date pas d'hier.

Michelin souhaitait renforcer son schéma de distribution

Un premier rapprochement capitalistique s'était d'ailleurs opéré en 2015, année où Michelin avait acquis 40 % du capital d'Allopneus pour 60 millions d'euros. A cette époque, le groupe ne faisait pas mystère de ses ambitions expliquant vouloir asseoir sa présence dans le domaine du digital et compléter son schéma de distribution, parallèlement à son réseau physique Euromaster.

Aujourd'hui, en rachetant pour un montant non communiqué le reste des parts de la société fondée en 2004 par la famille Blaise, le manufacturier ne fait que confirmer sa stratégie. Grâce à cette opération, encore soumise à l'approbation de l'autorité de la concurrence, Michelin "renforce sa présence dans le e-commerce en France". Celle-ci doit lui permettre de "développer sa connaissance des comportements clients et des parcours d’achat et ainsi continuer à offrir la meilleure expérience possible, de la recherche d’informations sur Internet jusqu’au montage des pneumatiques".

Allopneus, large leader sur son marché

En dix-sept ans, Allopneus a suivi la montée en puissance linéaire des ventes de pneumatiques sur le web et est devenu le leader incontournable de ce segment. Alors que le online pèse environ 18 % du marché total, la société s'octroie 40 % du négoce sur internet et 10 à 12 % des ventes totales de pneumatiques dans l'Hexagone. Basé à Aix-en-Provence (siège) et Valence (plateforme nationale), le pure player emploie 292 salariés.

Désormais, c'est un nouveau chapitre qui s'ouvre pour cette entité jusqu'ici familiale. Se pose désormais la question de sa gouvernance. Après avoir pris du recul ces dernières années, Didier Blaise avait laissé les rênes de la société à son fils Mathieu. "Les fondateurs sont pleinement dédiés à la réussite de cette opération et de cette étape importante dans l’histoire d’Allopneus", assure un porte-parole du groupe Michelin. Une affirmation qui apporte toutefois peu d'éléments quant à la direction future de la société.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle