S'abonner
Distribution

Otop, c’est fini

Publié le 31 janvier 2022
Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
Clap de fin pour Otop. Fondé par la start-up Newdis avant d’être repris par le groupe Point S en 2020, le réseau de distributeurs de pièces de rechange n’a pas pu surmonter ses difficultés. L’entreprise a été placée en liquidation judiciaire.
Fragilisé par la crise sanitaire, le réseau Otop n’a pas su surmonter ses difficultés financières. ©Newdis
Fragilisé par la crise sanitaire, le réseau Otop n’a pas su surmonter ses difficultés financières. ©Newdis

L’aventure Otop n’aura finalement duré que quatre ans. Lancé en 2018 avec la volonté de révolutionner le marché de la pièce de rechange, le concept de distribution imaginé par Franck Millet et ses partenaires n’a pas tenu ses promesses. Gérée sous l’entité Optodis depuis sa reprise par le groupe Point S, l’entreprise a été placée en liquidation judiciaire le 27 janvier 2022.

Pour mémoire, le réseau avait été touché de plein fouet par la crise sanitaire et faisait face à d’importantes difficultés financières, qui avaient contraint les fondateurs à placer leur entreprise, mi-2020, en redressement judiciaire

Séduit par ce concept inédit, le groupe Point S s’était alors porté acquéreur de l’entreprise, aux côtés de l’association des concessionnaires du réseau. Malgré ses efforts, le pneumaticien n’a pas su redresser la barre et relancer la dynamique d’un réseau en perte de vitesse. Selon un observateur avisé du secteur, le groupe s’est notamment heurté aux "conservatismes" d’un marché souvent réfractaire aux concepts disruptifs.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle