S'abonner
E-commerce

Pneumaclic se transforme pour développer son offre

Publié le 24 octobre 2022
Par Florent Le Marquis
3 min de lecture
Avec un nouveau site facilement optimisable, Pneumaclic compte atteindre, d'ici à la fin 2022, les 75 000 références. Le spécialiste de la vente B2B en ligne de pneumatiques a également étoffé son offre de services.
Parmi ses projets, Pneumaclic compte développer son offre de pneus agricoles.
Parmi ses projets, Pneumaclic compte développer son offre de pneus agricoles.

Après près d'un an de travail, Pneumaclic a lancé son nouveau site le 20 août 2022. Une refonte que le pure player n'a pas manqué de présenter à Equip Auto Paris. L'atout numéro un de la nouvelle plateforme : une infrastructure technique plus flexible, qui facilitera sa mise à jour régulière

En effet, Joël Arandel, directeur général de Pneumaclic, l'assure : "Nous avons construit un site qui peut être optimisé presque en temps réel. Nous nous devons de répondre continuellement à la demande, et les retours clients nous permettent donc de l'améliorer au jour le jour." Ainsi, les équipes du spécialiste de la vente B2B de pneumatiques pourront plus facilement tenir compte des remontées du terrain pour les mettre en œuvre.

75 000 références en fin d'année

Mais Pneumaclic ne s'éparpille pas. "Notre objectif est toujours d'avoir un maximum de pneumatiques, rappelle Delphine Bonnet, responsable opérationnelle. Nous travaillons donc avec un nombre important d'acteurs, directs ou indirects, pour disposer d'autant de canaux et de distributeurs que possible." Plusieurs manufacturiers vont ainsi prochainement intégrer le site pour distribuer leurs produits. La plateforme recense actuellement quelque 55 000 références de pneumatiques, mais prévoit d'atteindre les 75 000 avant la fin de l'année 2022.

Parmi les nouveautés,  une offre de "pneus de collection" est désormais disponible. Les pneumatiques agricoles sont le prochain objectif de Pneumaclic, qui compte aussi renforcer sa gamme poids lourd et se développer sur la moto ou encore le karting. "Ces marchés de niche sont intéressants pour notre ambition d'être la solution pneumatique, celle avec l'offre la plus étoffée, commente Joël Arandel. Nous faisons beaucoup de sourcing pour en chercher de nouveaux." La plateforme commercialise aussi des "pneus démo" à tarif réduit, qui ont servi en tests et ne peuvent donc plus être vendus neufs.

De nouveaux services comme l'alerte stock

Côté services, Pneumaclic a, là aussi étendu, son offre. Grâce à ses deux dépôts fonctionnant 24 heures sur 24, le pure player a mis en place un système de livraison express pour les commandes passées avant 13 heures. Les professionnels peuvent désormais opter pour une facturation groupée une fois par semaine, avec un paiement en trois fois, et le seuil d’offre "gros volumes" a été abaissé de 40 à 30 pneus commandés.

Autre nouveauté mise en place sur le site : l'alerte stock. Comme c'est le cas sur différents sites e-commerce, une notification peut être automatiquement envoyée sur demande lors du retour en stock d'une référence. "Nous sommes les seuls à proposer cette fonctionnalité sur notre marché, affirme Joël Arandel. C'est particulièrement utile en période de rupture ou en cas de besoin sur un pneu spécifique." Parmi les fonctionnalités qui pourraient voir prochainement le jour, un système de pushs promotionnels sur certains produits ou marques, selon les segments et les périodes, est dans les tuyaux.

Une nouvelle croissance à prévoir en 2022

"Cette nouvelle mouture nous permet d'être plus agiles, constate Delphine Bonnet. Nous pouvons répondre plus rapidement à la demande. C'est important car nous nous devons de contenter tout le monde : nos clients, mais aussi les clients de nos clients. Car les nôtres ne seront satisfaits que si les leurs le sont."

Si, en 2021, Pneumaclic avait doublé son chiffre d'affaires, le rythme du pure player n'aura pas baissé cette année. S'il est encore trop tôt pour annoncer des chiffres, les dirigeants prévoient une nouvelle progression, tant en valeur qu'en volume, à deux chiffres. Et l'avenir devrait être radieux, porté par ce nouveau site. "La V1 a été un investissement important, mais il sera plus que rentabilisé dans les mois à venir", précise Joël Arandel. Pour 2023, le directeur général veut "humaniser les relations" avec ses clients. "Quand ils appellent, nous allons nous engager à leur répondre. Pour cela, nous espérons densifier nos équipes", conclut-il.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle