S'abonner
Constructeurs

Renault et Mobivia mettent la main sur Exadis

Publié le 17 septembre 2019
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Nouveau coup de tonnerre dans le paysage de la distribution indépendante. Filiale du groupe Laurent, Exadis va passer sous le giron de Renault et Mobivia. L’opération est pour le moins surprenante et les contours de ce mariage restent à définir.
Exadis a inauguré en juin 2018, à Bordeaux, sa neuvième plateforme de distribution.
Exadis a inauguré en juin 2018, à Bordeaux, sa neuvième plateforme de distribution.

 

Près de trois ans après une première prise de participation dans Exadis, aux côtés du groupement de son réseau de concessionnaires (GCR), Renault s’est porté acquéreur de la totalité du capital de la filiale du groupe Laurent.

Pour réaliser cette opération, le constructeur s’est associé au groupe Mobivia (Norauto, Midas, etc.), GCR conservant sa participation minoritaire (11,5 %). Officialisée le 17 septembre, cette opération doit aider Renault à "renforcer sa stratégie de développement de ventes de pièces de rechange" sur l’ensemble du territoire. Idem pour le groupe nordiste qui entend s’appuyer sur les neuf plateformes Exadis pour consolider ses positions sur le marché de la pièce et compléter son outil logistique.

Pour mémoire, Exadis propose un catalogue de 65 000 références couvrant une cinquantaine de marques. Malgré cette cession, le réseau de plateformes devrait poursuivre son activité de distribution de manière autonome et maintenir, en principe, ses relations commerciales avec ses autres clients. Son chiffre d’affaires s’est élevé l’an dernier à 73 millions d’euros.

Un mariage inattendu

La prise de contrôle d’Exadis par Renault n’est pas une réelle surprise. Au-delà de sa première prise de participation, le constructeur avait affiché ces derniers mois ses velléités de conquête sur le marché de la rechange indépendante. Dans la lignée de PSA et de son offensive Distrigo, la marque au losange s’était d’ailleurs illustrée en avril dernier en lançant la construction de son réseau de plateformes de distribution avec l’inauguration de sa première plaque à Saint-Caradec, dans les Côtes d’Armor, en partenariat avec le groupe Bodemer. Avec l’acquisition d’Exadis, Renault affirme plus nettement ses ambitions puisqu’il se dote ainsi d’un premier maillage logistique national.

Son association avec Mobivia est, en revanche, beaucoup plus surprenante. Difficile en effet d’imaginer que le constructeur ne puisse financer, seul, cette acquisition. Il est dès lors légitime de s’interroger sur les raisons cette alliance avec un groupe qui reste, sur le marché de l’après-vente, l’un des principaux concurrents de ses ateliers. Avec plus de 2 070 ateliers et magasins (Norauto, A.T.U, Midas et Carter-Cash), Mobivia est effectivement l’un des leaders de l’entretien multimarque en France et en Europe.

Quel avenir pour le groupe Laurent ?

Quant au groupe Laurent, qui cède donc une nouvelle filiale après la vente en 2017 de 46 magasins VL et de 13 agences PL, cette opération risque de susciter de nombreuses interrogations.

Engagée dans un plan de transformation de ses activités, la société familiale avait lancé de nouveaux concepts de distribution ainsi que la mise en ligne d’un site e-commerce, pourvotreauto.com. Mais depuis cette annonce, le groupe brille par sa discrétion et ses nouveaux réseaux ne semblent pas rencontrer un franc succès auprès des investisseurs privés…

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle