S'abonner
E-commerce

Vroomly vise le millier de garages pour la fin 2018

Publié le 21 novembre 2018
Par Romain Baly
2 min de lecture
Le comparateur de garages sur Internet continue de grandir. Un an et demi après son lancement, Vroomly devrait référencer un millier d'ateliers d'ici à la fin de l'exercice.
Chaque mois, Vroomly totalise 150 000 visites sur son site pour 35 000 devis réalisés.
Chaque mois, Vroomly totalise 150 000 visites sur son site pour 35 000 devis réalisés.

 

Lutter contre le clivage automobiliste-garagiste. Depuis son lancement en avril 2017, le crédo de Vroomly est assez simple. "On a la conviction que les mauvais réparateurs sont extrêmement minoritaires en France, note Alexis Frerejean, co-fondateur et PDG de la start-up. C'est un message qu'on souhaite partager avec le consommateur en limitant les incompréhensions et en offrant une expérience client de qualité". Un rôle pivot, dénué de parti pris en somme, censé mettre en valeur les professionnels de qualité.

Chaque atelier fait ainsi l'objet d'une enquête téléphonique menée par les équipes de Vroomly au cours de laquelle il est question des prestations proposées, des tarifs appliqués mais aussi des marques de pièces employées. De là en ressort, ou non, une certification qui permet au garagiste d'apparaitre sur la plateforme. Celui-ci y gagne de la visibilité mais aussi un meilleur chiffre d'affaires avec une prise de rendez-vous ferme et qualifiée. Le client y gagne de son côté l'assurance d'un service de qualité et la possibilité de réagir suite à son expérience.

Un rôle d'apporteur d'affaires

"Aujourd'hui, 1 client sur 3 note et commente son garage, précise encore Alexis Frerejean. Preuve que nous sommes dans le vrai, la moyenne des garages référencés s'élève à 4,6 sur 5. Pour tous ceux ayant une note inférieure ou égale à 2, nous menons une enquête en appelant le client et le garagiste". La démarche n'est pas anecdotique d'autant que Vroomly est un véritable apporteur d'affaires pour le professionnel. En moyenne, la plateforme génère deux rendez-vous par semaine dans les garages pour un panier moyen évalué à 213 euros.

Une facture réalisée à part égale entre de la mécanique traditionnelle et de la mécanique lourde, un segment sur lequel les clients sont plus exigeants et où la start-up offre ainsi une vraie plus-value. A l'heure actuelle, plus de 600 ateliers apparaissent sur la plateforme mais la croissance est telle que ce chiffre devrait atteindre le millier d'adresses d'ici à la fin de l'année. A terme, Vroomly espère référencer 20 % des meilleurs garages de l'Hexagone.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle