S'abonner
MRA

AD Tour 2020 : premières récoltes du plan Préférence 2022

Publié le 28 février 2020
Par Nabila Albour
2 min de lecture
Du 14 janvier au 12 février 2020, les équipes du réseau AD ont sillonné plusieurs villes de France à la rencontre de leurs adhérents pour tirer un bilan des avancées concrètes du plan Préférence 2022. Au programme : formation, solutions digitales et nouvelles prestations.
Du 14 janvier au 12 février, le réseau AD s’est réuni durant 13 réunions régionales pour partager succès et projets du programme Préférence 2022.
Du 14 janvier au 12 février, le réseau AD s’est réuni durant 13 réunions régionales pour partager succès et projets du programme Préférence 2022.

Révélé fin 2018 lors du dernier congrès des réseaux AD, le plan Préférence 2022 porte ses premiers fruits. Comme chaque année, l’enseigne du groupe Autodistribution a donné rendez-vous, du 14 janvier au 12 février dernier, à ses adhérents et clients dans 13 villes de France pour son traditionnel AD Tour : Caen (14), Ploërmel (56), Nantes (44), Vélizy (78), Aulnay (93), Toulouse (31), Bordeaux (33), Niort (79), Aix-en-Provence (13), Lyon (69), Clermont-Ferrand (63), Metz (57) et Lille (59). L’occasion de partager les succès et les évolutions du réseau durant une journée d'information conviviale et de détailler les projets à venir du plan Préférence 2022.

La première année de cette feuille de route a été marquée par des avancées significatives, notamment en matière de formation. Au total, plus de 1 800 collaborateurs du réseau se sont formés via l’Institut AD aux divers modules-clés et en particulier sur les enjeux stratégiques que sont les Adas et l’Eco-Entretien. Au total 10 % du réseau est déjà formé et équipé en outil de calibrage (Bosch ou Texa) et 186 réparateurs au protocole Eco-Entretien.

De nouveaux outils en ligne

Côté digital, le réseau a renforcé ses solutions avec la prise de rendez-vous en ligne (4500 sites déployés en 2019) et le suivi de réparation (55 000 dossiers). De plus, concernant le réseau AD carrosserie en 2020, 652 enseignes se sont engagées sur le DMS commun, Alpha Sigmac ou Alpha 2A Sigmac, pour la double activité.

Par ailleurs, plusieurs autres nouveaux outils ont été mis en place, parmi lesquels : Mon assistance juridique AD (150 juristes à disposition), mediation.net qui accompagne les consommateurs lors d’un litige avec un client (obligation légale), l’outil de gestion OPÉRA pour le réseau AD Mécanique, ou encore le DMS double enseigne : Alpha 2A Sigmac.

Dans le domaine de la communication, le groupement a également mis les petits plats dans les grands. Cinq spots TV ont incarné la nouvelle promesse "AD, c’est sûr". 1,3 milliard de téléspectateurs ont pu les découvrir (sponsoring de la météo de France 2 et de l’émission C’est Canteloup sur TF1). La notoriété assistée du réseau AD, a ainsi atteint le niveau record de 46 %.  Quant au site AD.fr, celui-ci a généré 17 500 rendez-vous en ligne et 8 000 sur la plateforme IdGarages en 2019, soit + 26 % par rapport à 2018, et 3,9 M€ de CA supplémentaire apporté aux réparateurs AD grâce au digital.

Le recrutement, l’un des enjeux de 2020

Enfin, le réseau AD s’est lancé de nouveaux objectifs pour l’année à venir. Parmi les grands chantiers :  la gestion de son e-réputation, le nouvel outil Critizr, qui permet de générer et de piloter les avis clients très simplement. La solution a déjà démontré son potentiel, avec une phase pilote très concluante : les réparateurs participants ont obtenu la note de satisfaction moyenne de 4,71/5.

Autre objectif prioritaire : le recrutement, l’un des enjeux de 2020 pour le réseau AD. Pour cela, plusieurs accords ont été conclus avec des partenaires référents pour recruter des apprentis et des alternants. Par ailleurs, le réseau travaille activement à la mise en place d’une solution permettant de mettre en avant l’ensemble des offres d’emplois proposées par les réparateurs au triangle rouge.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle