S'abonner
Réseaux

Digital Car, le spécialiste du calibrage à domicile

Publié le 14 mars 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
C’est pour aider les professionnels de l’automobile dans leurs opérations de calibration d’Adas que Digital Car a vu le jour, en 2018. Son dirigeant, Jean-Christophe Canavesio entend mettre en lumière cette prestation encore trop souvent négligée dans les ateliers.
Née en 2018, la société Digital Car espère couvrir 80 % du territoire avant la fin de l’année. ©Digital Car
Née en 2018, la société Digital Car espère couvrir 80 % du territoire avant la fin de l’année. ©Digital Car

Le calibrage d’Adas, c’est son quotidien. Depuis 2018, et la création de Digital Car, Jean-Christophe Canavesio intervient dans les ateliers pour aider les carrosseries et poseurs à réaliser une opération qui a chamboulé leur activité depuis quelques années. Doté d’une unité d’intervention mobile embarquant deux outils de calibrage, le dirigeant intervient dans tout le Sud-Ouest pour répondre aux besoins de réparateurs pas toujours équipés ou formés pour mener à bien ces interventions. "C’est une prestation qui nécessite une véritable expertise technique et un outillage spécifique. Ça a donc du sens de sous-traiter ce service", insiste Jean-Christophe Canavesio.

La calibration, une prestation encore trop négligée ?

D'autant que la prestation se fait de plus en plus fréquente dans les ateliers, en particulier dans les réseaux de réparation de bris de glace... Chez Carglass, par exemple, environ 18 % des interventions sur un parebrise ont nécessité un recalibrage de ces assistances à la conduite en 2021. Et ce taux devrait grimper à 25 % en 2022. Or cette opération nécessite outil et une formation spécifiques que ne peuvent pas se permettre l’ensemble des poseurs.

Le coût moyen d’un outil de calibration, c’est environ 15 000 euros. Tous les réseaux n’ont pas le volume suffisant pour amortir ces équipements souligne Jean-Christophe Canavesio.

Selon ce dernier, si les enseignes leaders (Carglass, France Pare-Brise et Mondial Pare-Brise) se sont rapidement dotées de solutions adaptées, le taux d’équipement dans les réseaux secondaires non-agréés resterait très faible et ne dépasserait pas 15 à 20 %. Résultat : c’est un tiers des parebrises dotés de caméras qui sortiraient des ateliers non calibrés ! Pire, certains iraient jusqu’à facturer un calibrage sans réaliser l’intervention… "Aujourd’hui, les assureurs font un peu l’autruche mais ils finiront par vérifier que la prestation a été réalisée correctement car cette situation peut entraîner de vrais risques pour la sécurité des automobilistes. Ils resserrent déjà les boulons, et mettent en place des devis préalables pour vérifier les dossiers", ajoute le fondateur de Digital Car.

A lire aussi : Le coût moyen des parebrises en hausse de 4,3 % en 2021.

Vers une couverture nationale

Conscient de ces enjeux, Jean-Christophe Canavesio a fait de la technicité de ses équipes une priorité majeure. Tous les opérateurs Digital Car ont suivi la formation Adas initiale du Cesvi, qu’ils ont complétée par un apprentissage sur le terrain pendant 7 à 10 jours pour assimiler les différentes procédures de calibrage. "Tous nos techniciens sont en relation permanente via un système de données techniques partagée, qui permet de résoudre de nombreux problèmes", ajoute le dirigeant de Digital Car. Ce dernier déplore d’ailleurs la négligence de certains poseurs qui négligent encore trop souvent cette intervention.

Nous expliquons tous les jours à nos clients réparateurs que le calibrage est indispensable. Beaucoup nous expliquent qu’ils n’ont pas débranché la caméra ou qu’elle n’a pas été remise au même endroit. Mais dans une logique de sécurité, il est nécessaire de recalibrer systématiquement dès que l’on démonte et remonte le dispositif.

Pour poursuivre ce travail de pédagogie sur le terrain, Digital Car entend désormais se développer au niveau national en licence de marque. "Nous comptons un licencié à Tours, à Laval, à Montélimar, dans le Nord et en Alsace-Lorraine. Nous avons une unité aussi en région Paca ainsi qu’une autre en Ile-de-France", détaille Jean-Christophe Canavesio. Ce dernier espère ainsi couvrir 80 % du territoire avant la fin de l’année.

 

Retrouvez notre dossier complet consacré au marché du bris de glace dans le J2R n°121 de mars 2022.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle