S'abonner
MRA

Nouvelle dynamique pour le réseau 1,2,3 AutoService

Publié le 5 mai 2021
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Forte d’une équipe renouvelée, l’enseigne de réparation de Doyen Auto France a abordé l’année 2021 avec plusieurs projets ambitieux, dont le lancement de son programme technique, API Drive.
Pour développer le réseau 1,2,3 AutoService, Jalil Skiredj, responsable concepts et développement de Doyen Auto France, s’appuie sur son animateur national, Alexandre Mortier, et son responsable communication, Mathias Giannici.
Pour développer le réseau 1,2,3 AutoService, Jalil Skiredj, responsable concepts et développement de Doyen Auto France, s’appuie sur son animateur national, Alexandre Mortier, et son responsable communication, Mathias Giannici.

Après un exercice 2020 atypique en raison de la crise sanitaire, le réseau 1,2,3 AutoService veut ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. Désormais pilotée par une nouvelle équipe, articulée autour d’Alexandre Mortier, animateur réseau, Mathias Giannici, responsable communication, et Jalil Skiredj, responsable concepts et développement pour Doyen Auto France, l’enseigne de réparateurs a amorcé un nouveau cycle de développement après une phase d’audit menée sur le terrain.

"A notre arrivée, nous avons tenu, pendant les premiers mois, à rencontrer nos adhérents pour identifier les points forts et axes d’amélioration de notre concept", confirme Jalil Skiredj. Ces multiples échanges ont conduit à la nomination de cinq garages disposant d’un rôle consultatif auprès du groupement. "Ce sont les relais directs de nos actions qui peuvent également nous transmettre plus efficacement les remontées terrain. Ils agissent aussi en tant que sites pilotes. C’est une organisation qui répond mieux à nos besoins", ajoute le responsable concepts et développement.

En outre, une communication régulière a été mise en place pour le réseau, qui bénéficiera de bulletins d’informations au moins deux fois par semaine.

Une stratégie digitale renforcée

Au-delà de cette nouvelle organisation, l’équipe d’1,2,3 AutoService s'est fixé pour objectif d'accompagner le développement de ses adhérents avec une feuille de route ambitieuse. Premier chantier : la refonte de la stratégie de communication. L’enseigne a fait appel à agence média pour réaliser une campagne d’information sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook, Instagram et Linkedin. "Le but étant d’assurer une présence sur les supports de communication d’actualités pour une large partie de la population", confie Jalil Skiredj.

Ce dernier précise qu’un important travail sur le référencement du site de l’enseigne a également été réalisé avec plusieurs "centaines de milliers d’euros" investis pour être visible sur la toile. Un pari payant puisque l’enseigne s’est classée première du dernière baromètre Qualiscore, passant au crible le parcours après-vente digital des acteurs du marché automobile.

En parallèle, la tête de réseau s’est penchée sur les différents partenariats proposés à ses adhérents (gestion des déchets, publication de petites annonces, etc.). De nombreux accords ont été renégociés au bénéfice des adhérents. Enfin, pour faciliter le quotidien des réparateurs, ces disposent depuis un an d’une boutique en ligne où ils peuvent commander directement toutes les PLV du réseau, sans passer par leur distributeur API comme c’était le cas jusque-là.

API Drive, la boîte à outils technique du réseau

Autre chantier d’envergure pour 1,2,3 AutoService : le lancement du concept API Drive. Déjà déployé en Belgique, ce programme associe cinq offres de services (formation, hotline, outillage, etc.) auxquelles pourront être ajoutées des prestations optionnelles. "Nous devions le lancer en mars 2020 mais le Covid nous a obligé à repousser ce déploiement", rappelle Jalil Skiredj.

Développé pour aider les ateliers à renforcer leur expertise technique, ce concept doit permettre à ces derniers de monter en compétences pour rivaliser avec les réseaux constructeurs. Parmi ses modules, API Drive propose notamment une solution de reprogrammation à distance particulièrement innovante. "C’est un boîtier électronique connecté à une base centrale européenne qui se branche sur la prise OBD pour réaliser plusieurs opérations de maintenance électronique à distance", indique le responsable concepts et développement.

Grâce à ce nouveau programme, qui a déjà fait ses preuves chez nos voisins belges, 1,2,3 AutoService espère bien franchir un nouveau cap dans l’Hexagone et s’affirmer comme une enseigne référente sur le marché de la réparation multimarque.

Retrouvez notre dossier consacré aux réseaux de MRA dans le J2R n°113 de mai.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle