S'abonner
Services

Hausse des prix du carburant : les dépanneurs tirent la sonnette d'alarme

Publié le 7 avril 2022
Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
Déjà fragilisée par la crise du Covid-19, la filière dépannage-remorquage peine à faire face aujourd'hui à la flambée des prix du carburant. La profession demande une réévaluation des accords de prise en charge noués avec les sociétés d’assistance.
Les dépanneurs réclament auprès des assisteurs une réévaluation de la prise en charge par prestation. ©Adobe Stock
Les dépanneurs réclament auprès des assisteurs une réévaluation de la prise en charge par prestation. ©Adobe Stock

Les automobilistes en panne sur routes et autoroutes pourraient attendre plus longtemps que d’ordinaire leur dépannage. C’est du moins le scénario qui pourrait se confirmer dans les prochains jours selon les professionnels du dépannage-remorquage. Ces derniers menacent en effet de ne pas intervenir pour le compte des sociétés d’assistance en raison de la hausse des prix du carburant.

En cause : l’absence de revalorisation de leur rémunération depuis plus de dix ans selon Mobilians. Même constat du côté de la FNA, qui a reçu un grand nombre de témoignages d’adhérents touchés de plein fouet par la hausse des prix des carburants. "Si des mesures adaptées et rapides ne sont pas prises, beaucoup de professionnels n’y survivront pas", indique la fédération.

Une revalorisation des grilles tarifaires

La FNA a d’ailleurs engagé des discussions à ce sujet avec le Syndicat national des sociétés d'assistance (SNSA) mais les premières propositions des assisteurs (environ 2 à 3 € TTC de prise en charge par prestation) sont jugées "très insuffisantes" et "largement éloignées de la réalité du terrain".

"Les montants prévus sont en inadéquation totale avec le prix réel d’une prestation de dépannage-remorquage. Cet événement vient s’ajouter à la hausse de l’inflation qui impacte et accentuent la difficulté des entreprises à maintenir leur rentabilité", souligne Philippe Gimenez, président de la branche du dépannage-remorquage de la FNA.

Pour manifester leur mécontentement, plusieurs dizaines de professionnels ont décidé de manifester le jeudi 7 avril avec leurs camions. D’autres actions sont également prévues dans les prochains jours.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle