S'abonner
Formation

Portée par l’alternance, la formation automobile a la cote

Publié le 17 février 2022
Par Florent Le Marquis
2 min de lecture
Les effectifs des formations aux métiers de l’automobile continuent de progresser. Parmi les 67 800 jeunes concernés, 54,5 % sont en alternance selon l’Anfa. Un cursus plébiscité qui ouvre la voie à l’emploi.
Le nombre d'alternants dans les métiers de l'automobile a augmenté de 9,3 % en 2021. © Anfa
Le nombre d'alternants dans les métiers de l'automobile a augmenté de 9,3 % en 2021. © Anfa

Ce n’est pas forcément une surprise : alors que la formation dans les métiers de la branche des services de l’automobile s’était bien portée en 2020, malgré la crise sanitaire, la tendance est de nouveau à la hausse pour l’année 2021. C’est ce qu’indique l’Observatoire des métiers des services de l’automobile de l’Anfa. Au total, 67 798 jeunes étaient en formation à la rentrée 2021, soit +4,5 % par rapport à la précédente.

Pour la septième année de suite, l’alternance progresse également, de 9,3 %. A la rentrée 2021, plus de 20 500 nouveaux contrats en alternance ont été signés, portant le total à 36 951. "54,5 % des jeunes en formation dans nos secteurs sont désormais en alternance, soit deux points de plus que l’année précédente, note Philippe Le Gall, responsable projets de l’Observatoire. Les entreprises continuent à investir pour la formation professionnelle, malgré un contexte sanitaire difficile."

L’alternance, facilitatrice d’insertion professionnelle

Les deux filières le plus prisées : maintenance VP (52 % des étudiants) et carrosserie-peinture (22 %). En alternance, ces deux filières ont tous les deux vu leurs effectifs augmenter de 8 % à la rentrée. La maintenance des véhicules industriels, qui avait vu son nombre d’alternants baisser en 2020, est cette fois-ci repartie à la hause : +3 %. Notons enfin une nouvelle progression de 9 % du nombre d’alternants en maintenance moto. Sur 5 ans, les effectifs ont augmenté de 50 %.

L’Anfa note que 64 % des apprentis formés dans les domaines spécifiques de la branche sont en emploi 6 mois après la fin de leur formation. "Proche du terrain et des besoins en qualification des professionnels, la formation en alternance répond à une véritable demande", poursuit Philippe Le Gall. En effet, seuls 36 % des lycéens sortis de formation connaissent la même réussite.

A souligner par ailleurs que le bac professionnel rassemble plus de la moitié des jeunes en formation (51,7 %), et le BTS 7,5 %, en hausse continue.

La part de femmes en hausse constante

L’Anfa insiste également sur le succès des certifications de branche (CQP et titres à finalité professionnelle), qui ont progressé de 22 %, représentant désormais 19% des nouveaux contrats d’alternance. "Cette progression inédite atteste la capacité de l’Anfa à développer une offre de certification en l’adéquation avec les besoins des entreprises sur le terrain, et ce dans un contexte inédit de crise sanitaire qui s’éternise", remarque l’Observatoire.

Enfin, les femmes en formation sont 2 800, représentant 4,1 % des effectifs. Une hausse lente mais constante. Ce taux monte à 16 % au sein de la filière vente, et à 38 % dans l’enseignement de la conduite.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle