S'abonner
Carrosserie

Aniel Marketplace compte faire des Mirakl

Publié le 27 janvier 2022
Par Nicolas Girault
3 min de lecture
Forte de son partenariat avec Mirakl, spécialiste des marketplaces, la plateforme du groupe Aniel veut notamment renforcer son offre et lance une nouvelle gamme de pièces de carrosserie remanufacturées.
Aniel Marketplace veut améliorer son offre et sa plateforme pour simplifier la vie des réparateurs et attirer de nouveaux vendeurs. ©Aniel Marketplace
Aniel Marketplace veut améliorer son offre et sa plateforme pour simplifier la vie des réparateurs et attirer de nouveaux vendeurs. ©Aniel Marketplace

En plein essor depuis sa création, Aniel Marketplace voit toujours plus grand. Forte de sa stratégie de partenariats, la place de marché propose 15 millions de produits pour lesquels 65 millions d’offres de ses 150 partenaires vendeurs sont disponibles. Ces seuls chiffres représentent une hausse de 326 % de l’offre disponible sur la plateforme en ligne.

Si le catalogue d’Aniel – pièce de carrosserie alternative et d’origine, accessoires, outillage, consommables et articles pour entreprises – représente encore 80 % de son volume d’affaires, la plateforme compte bien attirer de nouveaux vendeurs (concessionnaires, distributeurs, etc.). Objectif : atteindre en 2022 les 100 millions d’offres sur le site – soit davantage que sur certaines plateformes grand public.

"Alors qu’un carrossier passe souvent trop de temps dans son bureau à identifier, sélectionner et commander des pièces détachées et pas assez à faire du commerce ou piloter son atelier, nous avons développé un canal de distribution centralisé, performant et digital en moins de cinq ans avec une quantité inédite d’offres proposées", rappelle Vincent Belhandouz, président du groupe Aniel.

A lire aussi : Assercar et Aniel Marketplace s’accordent sur l’approvisionnement

Aniel lance la pièce de carrosserie remanufacturée

Pour élargir son offre, Aniel Marketplace a d'ailleurs annoncer le lancement d'une gamme de pièces de carrosserie reconditionnées. Celle-ci vise à aider les carrossiers à répondre aux exigences de la loi en matière d’économie circulaire, à améliorer leurs marges et à réduire leur empreinte environnementale. Avec cette nouvelle ligne de produits, Aniel Marketplace se lance sur un créneau relativement inédit et propose une véritable alternative à la pièce de réemploi.

En effet, si celle-ci impose souvent au réparateur une étape de préparation chronophage et fastidieuse (réparations, ponçage, peinture, etc), les pièces reconditionnées sont redressées, poncées et apprêtées avant d’être commercialisées. Le réparateur n'a plus qu'à les peindre et les remonter sur le véhicule à réparer.

Précisons que cette offre repose sur le réseau de carrosseries Serenicar (qui fait aussi partie du groupe Faubourg, maison mère d’Aniel Marketplace). Le distributeur lui confie les pièces de robes neuves reçues endommagées. "Certains morceaux de pièce de carrosserie découpés et inutilisés peuvent aussi être reconditionnés", expliquait récemment Stéphane Colet, directeur commercial France d’Aniel Marketplace, aux carrossiers réunis au congrès Autoneo. Parallèlement, Aniel s’approvisionne aussi en PRE auprès de centres VHU partenaires, pour élargir son éventail d’élément reconditionnés disponibles. Cette nouvelle activité a mené la place de marché à adhérer à France Auto Reman, association regroupant les acteurs du remanufacturing.

A lire aussi : Delko s’essaye à la carrosserie avec Aniel Marketplace

Des outils améliorés

Pour atteindre ses objectifs de développement, Aniel compte également s’appuyer sur l’expertise de la société Mirakl, spécialiste de la gestion de marketplaces. Ce partenaire stratégique a notamment participé à l’amélioration des outils de la plateforme (moteur de recherche de véhicules optimisé, création de "channel prices" pour proposer les prix les plus compétitifs, etc.). "En peu de temps, Aniel Marketplace a su s’appuyer sur ce modèle pour digitaliser 85 % de ses commandes", souligne Marc Teulières, vice-président exécutif succès client B2B de Mirakl.

Prochain chantier pour Mirakl : la mise en place de "drop-shipping" pour réduire les délais de livraison. Parallèlement, des espaces publicitaires seront créés pour les vendeurs. "Nous allons continuer à nous appuyer sur cette technologie afin d’abattre les cloisons existantes entre les différents acteurs de l’aftermarket automobile. Aujourd’hui, nous sommes parvenus à mettre en place un système gagnant-gagnant, au sein duquel les constructeurs automobiles et leurs réseaux ne sont plus vus comme des concurrents, mais comme des partenaires essentiels à la réussite de notre plateforme, qui se veut plus que jamais inclusive", affirme Vincent Belhandouz.

Ce dernier compte aussi sur Mirakl pour accélérer son expansion international. Aniel Marketplace compte en effet s’étendre en Europe et en Afrique.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle