S'abonner
Carrosserie

Avec Repair Zen, Five Star veut franchir un cap

Publié le 20 novembre 2020
Par Mohamed Aredjal
3 min de lecture
Five Star a inauguré en novembre 2020 son premier centre Repair Zen. Une étape dans le développement de ce concept pour lequel le réseau de carrosseries nourrit de très fortes ambitions…
Five Star vise un maillage de 550 adhérents en 2021, dont 350 ateliers labellisés Repair Zen et 15 centres dédié Repair Zen.
Five Star vise un maillage de 550 adhérents en 2021, dont 350 ateliers labellisés Repair Zen et 15 centres dédié Repair Zen.

Dans un contexte compliqué pour le secteur de la réparation - collision, Five Star a tenu à terminer l’année sur une bonne note avec l’inauguration du premier centre Repair Zen. Cet atelier situé à Wambrechies, près de Lille (59), n’ouvrira ses portes qu’en décembre, en raison du confinement selon son propriétaire Guillaume Jupin.

S’étendant sur 800 m² d’atelier couvert avec un parking de la même surface, le centre héberge une équipe de trois personnes et dispose d’une flotte de 8 véhicules de prêt. Hors cabine de peinture, l’investissement global est compris entre 25 000 et 30 000 euros. Pas de quoi rebuter Guillaume Jupin. Déjà à la tête d’une carrosserie dans la même agglomération, le réparateur n'a pas hésité à se doter de ce second site entièrement dédié à la carrosserie rapide. "Nous visons une autre clientèle à laquelle nous pourrons proposer un taux horaire plus attractif qu’une carrosserie traditionnelle, inférieur de 25 % environ. Pour ce centre, nous visons un objectif de 8 entrées atelier par jour", confirme-t-il.

Repair Zen, priorité de Five Star

Des mots qui font parfaitement écho aux ambitions portées par l’enseigne du groupe Axalta depuis le lancement de son concept, en 2018, au congrès de Samoëns. Depuis, 207 carrossiers du réseau ont adopté ce nouveau panneau. Un premier bilan satisfaisant pour Five Star qui espère rapidement accélérer ce déploiement puisqu’elle vise les 300 sites Repair Zen en 2021, dont 15 carrosseries exclusivement dédié à ce programme.

Repair Zen représente un sujet stratégique pour Five Star, confirme Alain Bessin, président du GIE du réseau. Le potentiel du marché des petites réparations reste très important : sur l’ensemble des sinistres, 83 % des dommages concernent des chocs mineurs. Et 67 % de ces chocs mineurs ne sont pas réparés. C’est pourquoi nous devons être capables de proposer une offre adaptée. D’autant que ce marché fait face à une forte concurrence. Il ne doit surtout pas échapper à la carrosserie indépendante, et en particulier à Five Star."

C’est pourquoi l’enseigne entend promouvoir son concept auprès des grands comptes et des particuliers en investissant sensiblement dans sa communication. Dès 2021, et pour la première fois de son histoire, Five Star initiera ainsi une campagne publicitaire à la télé. "Nous nous étions abstenus jusqu’ici de communiquer auprès du grand public car nous n’avions pas de service dédié et il était compliqué de faire de la promotion autour de la sinistralité. Repair Zen sera donc au cœur de cette opération", souligne Alain Bessin.

Cap sur les apporteurs d’affaires  

Si Repair Zen revêt une importance si stratégique pour le réseau de carrossiers, c’est aussi en raison de la mauvaise passe traversée par la profession depuis le premier confinement. De janvier à septembre, les ateliers Five Star ont enregistré une baisse moyenne de 13 % de leur activité. Mais ce chiffre cache des disparités très importantes sur le terrain…

"La situation est très différente d’une région à l’autre, voire d’une ville à l’autre. En Alsace, par exemple, si les carrosseries de Strasbourg sont dans le rouge, l’activité semble se maintenir à Mulhouse… Si la reprise a été très dynamique après le déconfinement de mai, ce deuxième confinement a entraîné une nouveau repli d’activité avec des baisses de volumes s’élevant jusqu’à 35 % chez certains assureurs", confie le président.

Dans ce contexte, Five Star s’est donc fixé pour priorité de développer son activité grands comptes. Outre des partenariats avec le loueur Virtuo, POP3P (société gérant le parc roulant du groupe Saint-Gobain) et Euromaster, l’enseigne s’est aussi rapprochée des centres Norauto Pro, dont elle est devenue, depuis juillet dernier, le prestataire pour leurs opérations de carrosserie traditionnelle.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle