S'abonner
Carrosserie

Fixico s’attaque au marché français

Publié le 30 mars 2021
Par Mohamed Aredjal
3 min de lecture
Première plateforme numérique dédiée à la carrosserie, Fixico prend pied dans l’Hexagone. Le pure player d’origine néerlandaise, qui vient de réaliser une nouvelle levée de fonds, nourrit de fortes ambitions sur le marché tricolore où il entend révolutionner l’activité réparation - collision.
Malgré la pandémie de Covid-19, Fixico a connu une croissance de 300 % en 2020.
Malgré la pandémie de Covid-19, Fixico a connu une croissance de 300 % en 2020.

Créée en 2014 aux Pays-Bas par Derk Roodhuyzen et Mark van Laar, Fixico veut désormais conquérir l’Europe ! La plateforme de gestion destinée aux carrossiers vient de réaliser une nouvelle levée de fonds de 12 millions d’euros, au cours de laquelle le fonds d’investissement espagnol Mundi Ventures a rejoint ses actionnaires. Ce tour de table devrait aider la jeune pousse à accélérer son expansion européenne, alors qu’elle vient tout juste de prendre pied dans l’Hexagone.

"Après les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, la France et l’Italie, nous avons démarré notre activité au Danemark et en Autriche en mars", confie Paul Verkinderen, directeur commercial de Fixico. La plateforme vise, à terme, trois à cinq pays supplémentaires, avec le Royaume-Uni et l'Espagne en tête de liste.

Un déploiement à vitesse grand V pour le pure player qui espère "redéfinir le secteur de la réparation des dégâts automobiles". Un marché évalué à 120 milliards d'euros en Europe.

Fixico promet plus de transparence et de simplicité

Plateforme d’intermédiation dédiée aux métiers de la carrosserie, Fixico est née avec l’ambition, à ses débuts, de simplifier la relation entre les réparateurs et les automobilistes. "La carrosserie est un marché très conservateur. En 30 ans, il a peu évolué. Après un sinistre, le process de traitement est resté le même, à ceci près que l’e-mail a remplacé le fax", souligne Paul Verkinderen.

Partant de ce constat, les deux fondateurs ont donc mis au point une plateforme sur laquelle un automobiliste peut envoyer une demande de devis, accompagnée de photos de son dommage, auprès de plusieurs carrossiers. Ces derniers peuvent répondre à ces requêtes pour remplir leurs heures creuses à l’atelier et ainsi optimiser le niveau de productivité de leurs équipes.

Un carrossier avec un agenda peu chargé peut ainsi proposer un tarif intéressant. Des ateliers avec une expertise spécifique peuvent aussi proposer une prestation à un tarif moindre. Exemple : un garage spécialisé BMW pourra proposer un devis attractif plus facilement qu’un réparateur généraliste sur un véhicule de cette marque. La différence peut ainsi monter jusqu’à 30 ou 40 % entre le devis le plus cher et le moins cher", détaille le directeur commercial.

Quant à l’automobiliste, outre une plus grande transparence sur les tarifs, il bénéficie grâce à Fixico d’un parcours client plus fluide et entièrement digital, grâce notamment à une meilleure information sur la disponibilité et l'expertise des carrossiers.

A l’assaut des grands comptes

Mark van Laar et Derk Roodhuyzen, co-fondateurs de Fixico.

Mark van Laar et Derk Roodhuyzen, co-fondateurs de Fixico.

Depuis son lancement, Fixico a fait évoluer son positionnement en visant désormais les grands comptes : loueurs, gestionnaires de flottes, assureurs, etc. (Aon, LeasePlan, Sixt, Axa, Danone, MasterCard, etc.). "Pour ces donneurs d’ordres, nous offrons plus de transparence et surtout une meilleure gestion de leurs coûts", argue Paul Verkinderen. Au total, 150 groupes font appel désormais aux services de Fixico via sa plateforme ou en marque blanche.

C’est d’ailleurs la stratégie privilégiée par le pure player en France où son activité se concentre sur la clientèle B2B. "Nous sommes en contact avec une organisation d’assureurs couvrant 40 à 60 % du marché qui a manifesté son intérêt pour notre outil", confie Paul Verkinderen. Ce dernier précise d'ailleurs que Fixico n'entrera pas en concurrence avec les plateformes de gestion de sinistres des assureurs (Préfikar, Capsauto, etc.). Le pure player néerlandais se présente, au contraire, comme un potentiel partenaire prêt à les accompagner dans leur activité.

Dans l’Hexagone, la plateforme a déjà commencé son déploiement en Ile-de-France, dans le Nord et dans la région lyonnaise où elle tisse progressivement son maillage de carrossiers. "Nos exigences sont élevées et toutes les carrosseries se doivent d’être certifiées pour un garantir un service de haute qualité", prévient le directeur commercial. A l’échelle européenne, Fixico fédère déjà un maillage de 2 500 ateliers.

 

 

 

 

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle