S'abonner
Carrosserie

R-M mesure la performance environnementale de sa gamme e’Sense

Publié le 3 mai 2022
Par Nicolas Girault
2 min de lecture
La marque de peinture R-M dresse le bilan environnemental de sa gamme biosourcée e’Sense depuis son lancement en France. Au total, 425 tonnes de CO2 ont été économisées.
R-M promeut une gestion éco-efficience dans l'atelier peinture grâce à sa gamme e'Sense. ©BASF
R-M promeut une gestion éco-efficience dans l'atelier peinture grâce à sa gamme e'Sense. ©BASF

425 tonnes de CO2, soit l’équivalent de 3,5 millions de kilomètres parcourus, ont été économisés grâce à l’utilisation des mastics, peintures, vernis et techniques de réparation des gammes e’Sense par les carrossiers français en trois ans. C’est du moins ce qu’affirme la filiale du groupe BASF. Sa marque R-M avait lancé cette nouvelle gamme en 2018 afin de réduire les émissions de CO2, tant dans la fabrication de ces produits que lors de leur utilisation.

Qualité de travail améliorée

Outre un bilan environnemental positif, R-M peut se targuer de retours satisfaisants de ses clients. "Dès la phase de test, j’ai mesuré les bénéfices des systèmes labellisés e’Sense, en particulier leur rapidité d’application. Avec moins de temps nécessaire en cabine, l’exposition et la consommation d’énergie sont nettement réduites. Parallèlement, nous avons divisé par trois notre consommation de produit", affirme Grégory Chave, dirigeant de la Carrosserie Rabatel à Saint-Marcellin (38).

À lire aussiR-M facilite le recyclage de reliquats de peinture

Même constat chez le concessionnaire Toyota/Honda de Gisors (27). "Dans la concession de Gisors, on répare surtout des véhicules récents, du plus petit au plus gros, on a donc besoin d’un vernis d’une brillance intense. L'Intense Finish-R se prête très bien au jeu d'autant qu'il permet un gain de temps, de productivité et de consommation d’énergie pour un résultat de très haute qualité", précise Arnaud Dujardin, chef d'atelier carrosserie d’Automobiles Victoria Motors.

Valoriser le travail des carrossiers

L’ensemble de ces produits de peinture labelisés sont en partie fabriqués avec des matières renouvelables et biosourcées. Des déchets et de la biomasse y sont ainsi valorisés. Tandis que les procédés de réparation et méthodes d’application plus rapides – comme ceux de la gamme Pioneer Series – entraînent des économies d’énergie. Sans négliger pour autant leur qualité.

À lire aussiR-M Premium Partners : une convention sous le signe de la rentabilité et de la durabilité

La marque valorise ces produits en délivrant à ses clients utilisateurs un certificat personnel trimestriel. Ceux-ci peuvent ensuite l'exploiter pour communiquer auprès de leurs clients sur leurs démarches éco-respectueuses. Ils valorisent ainsi leur métier auprès des publics sensibles aux problématiques environnementales. "Le certificat d'économie de CO2 est un atout pour nos partenaires qui peuvent valoriser leur bilan carbone en s'appuyant sur des mesures précises. Ses résultats nous encouragent à poursuivre nos efforts qui visent à court terme une offre de produits 100% éco-conçus", précise Eric Verwacht, responsable de R-M France.

La marque entend agir sur tout le cycle de vie de ses produits. Son objectif reste la durabilité de son modèle industriel, de ses procédés de réparation et de l’activité de ses clients.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle