S'abonner
Carrosserie

Sinnek séduit Élexia

Publié le 8 février 2022
Par Nicolas Girault
< 1 min de lecture
La marque de peinture automobile du groupe Bernardo Ecenarro a signé un partenariat avec le gestionnaire de sinistres indépendant, Élexia. Ce dernier mise sur les produits Sinnek pour réduire ses coûts de réparation.
de gauche à droite, Unai de la Fuente (Sinnek), Angélique Gutierrez (directrice d’exploitation d'Élexia) et Sébastien Carite (DG d'Élexia). ©Sinnek
de gauche à droite, Unai de la Fuente (Sinnek), Angélique Gutierrez (directrice d’exploitation d'Élexia) et Sébastien Carite (DG d'Élexia). ©Sinnek

Le gestionnaire de sinistres Élexia proposera désormais aux 1 500 carrossiers de son réseau de s’approvisionner auprès de Sinnek. Les réparateurs agréés par la centrale pourront bénéficier de tarifs préférentiels sur les différents produits de peinture de la marque d’Azkoitia (Espagne). Objectif : améliorer leur rentabilité, tout en réduisant les coûts de réparation.

S'il se positionne désormais en fournisseur premium, Sinnek commercialise son système de peinture, ainsi que ses gammes de mastic, apprêt et vernis à des tarifs dépositionnés en comparaison avec ses concurrents. A l'instar des autres fabricants de peinture, le spécialiste propose différents procédés de réparation pour réduire la durée de leurs chantiers et leur consommation d’énergie.

La France, marché stratégique pour Sinnek

Ce partenariat avec Elexia s'inscrit dans la stratégie de développement de la marque Sinnek dans l'Hexagone. Pour mémoire, cette dernière fait partie du groupe Bernardo Ecenarro, détenteur d’une longue expérience en peinture industrielle et poids lourd avec son marque Besa. Fort de ce savoir-faire technique, le groupe a soigneusement étudié le marché de la réparation-collision avant d’y lancer sa marque dédiée. Il a aussi investi dans une usine de production moderne et un centre R&D colorimétrique en Italie. Des installations qui lui permettent de revendiquer une excellente qualité de finition. La marque a ainsi pu faire certifier deux de ses vernis auprès du Cesvi.

Sinnek s’est d’abord installée sur le marché espagnol avant de franchir les frontières tricolores notamment avec l’appui de certains distributeurs du réseau Centaure (mais pas seulement). Aujourd’hui, la marque affirme que la France revêt une importance stratégique. Il s’agit de son second marché après l’Espagne. Elle y gagne des parts de marché en se plaçant en alternative aux marques historiques des ateliers. Une stratégie payante, à l’heure ou le prix des produits de peinture monte en flèche.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle