S'abonner
Non classé

Delphi chasse les réparateurs non agréés

Publié le 21 octobre 2014
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
L’équipementier fait la promotion de son réseau de professionnels habilités à intervenir sur ses composants, afin d’éviter des réparations non conventionnelles et des déconvenues pour les automobilistes.
L’équipementier fait la promotion de son réseau de professionnels habilités à intervenir sur ses composants, afin d’éviter des réparations non conventionnelles et des déconvenues pour les automobilistes.
L’équipementier fait la promotion de son réseau de professionnels habilités à intervenir sur ses composants, afin d’éviter des réparations non conventionnelles et des déconvenues pour les automobilistes.

Parmi les différentes annonces de l’équipementier, le Diesel et plus exactement la réparation des composants ont bénéficié d’un rappel à l’ordre. Philippe Desnos, président de DPSS, a ainsi rappelé l’importance de réaliser une prestation dans les règles de l’art. Delphi a mené en interne une étude sur les pièces réparées par des acteurs non agréés, et surtout sur les conséquences de ce travail non conventionnel. Résultat, elles génèrent davantage de défauts d’étanchéité, déclenchent des codes défauts une fois montées en température et peuvent même abîmer le moteur si le nez de l’injecteur s’ouvre de manière irrégulière.

Un site pour trouver son réparateur

Delphi a déployé tout un dispositif de communication sur ce thème, et la version française arrivera prochainement sur le marché. Pour s’assurer du sérieux d’un réparateur, l’équipementier a mis en ligne son site dna.my-delphi.com qui permet notamment de trouver les professionnels pouvant intervenir sur les composants Delphi. De plus, pour permettre aux ateliers d’accéder au marché en expansion du diagnostic des porte-injecteurs, l’équipementier commercialise depuis Automechanika une solution de test des systèmes d’injection common rail toutes marques.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle