S'abonner
Non classé

Equipement de garage : les tendances

Publié le 4 décembre 2014
Par Jean-Marc Felten
3 min de lecture
Le GIEG publie les chiffres de ventes d'équipement de garage du premier semestre 2014. La morosité s'installe notamment dans le contrôle technique, mais les garagistes investissent encore.
Il y a encore de l'innovation et des baisses de coûts qui aident les ventes d'équipements sophistiqués.
Il y a encore de l'innovation et des baisses de coûts qui aident les ventes d'équipements sophistiqués.
Fondé en 1988 dans le giron de la FIEV (Fédération des industries des équipements pour véhicules), le GIEG (Groupe des Industries d'équipements de garage) permet de connaître périodiquement l'évolution des ventes des équipements pour les ateliers automobiles. A ce titre, les chiffres dévoilés pour le premier semestre 2014 donnent une tendance dans les différents secteurs de la réparation, depuis les réparateurs jusqu'aux centres de contrôle technique, avec un développent de l'activité qui passe par l'acquisition de nouveaux matériels. On peut même faire des distinctions franches entre secteurs de la réparation, en regardant les données collectées par le GIEG auprès de ses adhérents.
 
Le contrôle technique à la peine
Comparées au premier semestre de 2013, sur les 10 familles recensées, les fournitures liées au contrôle technique enregistrent une forte baisse. Ainsi la mesure de la pollution accuse une chute de 91% pour les analyseurs de gaz (24 ventes sur les 6 mois 2014 pour 274 en 2013), les opacimètres et les combinés étant moins touchés (- 20% et - 16% avec 32 et 170 ventes 2014 pour 40 et 208 en 2013). Les chaînes complètes, freinomètres, plaques de ripage, sont sur les mêmes pentes (de – 16,7 à – 66,7%). En revanche, les centres ont continué à s'équiper de lecteurs E-OBD (181 ventes sur 6 mois de 2014 pour 73 sur la même période 2013). "Les centres attendent la nouvelle SRV 3D sur le freinage et la mise en place de l'OTC Lan, précise David Vayssié, président du GIEG, et Directeur général d'Actia Muller. Ils veulent savoir si leur matériel est compatible, et retardent leurs investissements. L'OTC Lan est obligatoire en juillet 2015 pour le PL et en juillet 2016 pour le VL. En attendant, le renouvellement du matériel est suspendu."
 
La réparation stable
Comparativement, les matériels spécifiques à la réparation présentent une relative stabilité. Ainsi, les bancs de géométrie (VL) affichent 860 ventes, pour 889 en 2013, les démonte-pneus et les équilibreuses se positionnent respectivement à 2562 et 1515 unités (contre 2525 et 1453 en 2013). Stations de climatisation et réglophares sont également étals entre 2013 et 2014 (825 pour 833 en clim, 497 et 410 pour les réglophares). Ces équipements font l'objet de perfectionnements coûteux (passage au R1234yf pour la clim, adoption de caméras vidéo pour le réglophare).
 
Le diagnostic en pointe
Parmi les bons élèves, le diagnostic reste porteur. Ce n'est pas l'évolution (+ 4,1%) mais la tendance sur les 10 dernières années, 2013 ayant même été une année record avec 5130 ventes sur 12 mois, seulement dépassée par 2010 avec 5284 ventes. Les 2368 systèmes fournis sur 6 mois 2014 pour 2274 en 2013 laissent présager d'une nouvelle bonne année.
 
Les ponts sont bloqués
Reste le cas des ponts élévateurs. Ce secteur a beaucoup souffert des fabrications asiatiques. Il est aujourd'hui à l'image des secteurs d'activité qui les achète : les ponts sophistiqués à vérins hydrauliques, à 4 colonnes qui sont présents dans les réseaux constructeurs et chez les spécialistes (pneumatiques) sont en progression alors que les deux colonnes, les ciseaux, privilégiés par les indépendants, sont en recul. Respectivement en 2013 et 2014, les vérins représentent 121 et 221 ventes (+ 82,6%), les 1 et 2 colonnes 1798 et 1694 (- 5,8%), les 4 colonnes 380 et 406 (+ 6,8%), les ciseaux se décomposent en ciseaux longs à prise sous roues pour 279 et 272 (-2,5%) et prise sous châssis à 746 et 844 (+13,1%). Les ponts pour poids lourds sont en forte baisse, passant de 69 à 32 ventes (-53,6%).
 
"Il était à craindre une année 2014 en baisse en raison de l'absence de salon Equip Auto, conclu David Vayssié, ce qui ne semble pas se vérifier, pour ce qui est des équipements de réparation. Les chiffres restent proches de ceux de 2013. Toutefois, les fabricants de matériel spécifique pour le contrôle technique continuent à souffrir. Sur le marché global, le semestre s'est avéré bien meilleur que ce qui était attendu." On est bien entendu assez loin des années 2004 à 2007 records, mais on s'en approche pour certains secteurs, ce qui est rassurant.
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle