S'abonner
Non classé

La démarche Eco Entretien®, c’est parti !

Publié le 23 avril 2014
Par 
2 min de lecture
Nous venons de vivre au mois de mars un épisode de pic de pollution dans notre pays.
Nous venons de vivre au mois de mars un épisode de pic de pollution dans notre pays.
Nous venons de vivre au mois de mars un épisode de pic de pollution dans notre pays.

Il est utile de préciser que les moteurs Diesel actuels ne sont pas les premiers responsables de cette pollution à l’inverse de ce que la presse non spécialisée et certains groupes de pression laissent trop souvent entendre.

S’agissant du parc automobile dont la moyenne d’âge est de 8,3 ans, La démarche Eco Entretien®, développée par la FEDA, constitue l’une des réponses pour lutter contre l’air pollué en ville et la couche d’ozone. Elle constitue la mesure 18* du Plan d’Urgence de la Qualité de l’Air élaboré par le gouvernement.

Cette démarche Eco Entretien® ne résoudra pas tous les problèmes de pollution automobile, mais s’inscrit en complément des autres mesures identifiées, avec une contribution très substantielle à la qualité de l’air et aux émissions de Gaz à Effet de Serre.

Si les constructeurs développent des voitures toujours plus propres pour répondre à des mesures environnementales, elles-mêmes toujours plus exigeantes, cela ne règle pas le problème des 36 millions de véhicules du parc qui circulent chaque jour.

Des mesures spécifiques effectuées sur des véhicules Diesel, en sortie de contrôle technique et a priori sans défaut pollution, ont quand même révélé que dans 70 % des cas le moteur de ces véhicules “souffrait en silence” du fait des dérives et dégradations progressives avec l’âge et l’usage. Ceci sans alerte par les moyens de contrôle classiques : tableau de bord et diagnostic électronique…

C’est pourquoi, après plusieurs années d’études et de mesures menées avec le support de l’ADEME et de l’IFFSTAR, la FEDA a lancé la démarche de l’Eco Entretien®, retenue par le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie lors du Comité Interministériel de la Qualité de l’Air du 18 décembre 2013, ainsi que cité dans le rapport du 16 janvier 2014 au nom de l’Office Parlementaire d’Evaluation des choix scientifiques et technologiques sur les nouvelles mobilités sereines et durables : concevoir et utiliser des véhicules écologiques.

L’avantage immédiat de la démarche est, par l’identification des dysfonctionnements, de pouvoir intervenir efficacement et ainsi ramener le véhicule au plus près de ses performances environnementales d’origine, tout en apportant une solution économique aux consommateurs par une intervention avant qu’il ne soit trop tard.

La démarche Eco Entretien®, est maintenant en cours de déploiement dans les ateliers de tous les professionnels qui seront audités et labellisés par ECOCERT Environnement et identifiables par un logo. J’invite tous les professionnels intéressés à télécharger le dossier de labellisation sur le site www.ecoentretien.eu à la rubrique “Labellisation professionnels”.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle