S'abonner
Non classé

Le consommateur favorable à l’étiquetage

Publié le 6 novembre 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Selon une étude Rezulteo-pneu.fr/Ipsos, les consommateurs européens connaissent mal la nouvelle réglementation sur l’étiquetage des pneumatiques, mais se déclarent majoritairement favorables à cette mesure.
Selon une étude Rezulteo-pneu.fr/Ipsos, les consommateurs européens connaissent mal la nouvelle réglementation sur l’étiquetage des pneumatiques, mais se déclarent majoritairement favorables à cette mesure.
Selon une étude Rezulteo-pneu.fr/Ipsos, les consommateurs européens connaissent mal la nouvelle réglementation sur l’étiquetage des pneumatiques, mais se déclarent majoritairement favorables à cette mesure.

C’est un fait, la mise en application de l’étiquetage fait la une de l’actualité dans le secteur du pneumatique. Ainsi, au-delà des initiatives (plus ou moins originales) propres aux différents acteurs de la profession, Rezulteo-pneu.fr (le guide d’achat et comparateur de pneus) a mené, en partenariat avec l’institut d’études Ipsos, une enquête portant sur cinq pays européens afin de mieux comprendre les attentes des consommateurs en termes d’informations sur les performances des pneus. Cette étude a été réalisée entre le 20 et 27 août auprès d’un échantillon représentatif de 2 500 personnes en France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni.

Qu’en ressort-il exactement ? Pour l’essentiel, 71 % des personnes interrogées disent avoir besoin de conseils au moment d’acheter leurs pneus, et comptent pour cela sur un professionnel. Une tendance plus forte en Espagne (74 %) qu’en Allemagne (69 %) ou en France (69 %). Parallèlement, et ceci en dépit des différentes campagnes d’information menées par les manufacturiers ou par les divers acteurs de la distribution, 78 % des répondants n’ont pas entendu parler du dispositif. A ce niveau, bizarrement, la France se montre à la traîne (avec 83 %) par rapport à ses homologues européens. En particulier, l’Allemagne (65 %) est le pays qui a le plus diffusé l’information…

Mais, finalement, l’important se situe ailleurs. En effet, cette étude montre que 80 % des personnes interrogées se déclarent favorables à l’étiquetage des pneus, l’attente étant la plus forte en Italie (90 %) et en Espagne (92 %). En outre, et ce n’est pas le moins important, 85 % se disent prêtes à payer plus pour acheter un pneu leur permettant de réduire la distance de freinage (le freinage sur sol mouillé se démarquant largement, avec 83 % des suffrages) et la résistance au roulement. En revanche, elles ne sont plus que 64 % disposées à payer un supplément pour le niveau sonore. Globalement, en termes de prix, les Italiens et les Espagnols valorisent plus le freinage et les économies de carburant que leurs voisins.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle