S'abonner
Non classé

Nissan en avance sur son plan de conquête mondiale

Publié le 16 novembre 2012
Par Benoît Landré
2 min de lecture
Les yeux rivés sur l’année 2016, où devrait se concrétiser son ambition de leadership mondial, Nissan poursuit sa marche en avant sur le marché des véhicules utilitaires légers et pointe déjà en avance d’un an sur sa feuille de route.
Cyril Châtelet, directeur Corporate Sales Nissan West Europe
Cyril Châtelet, directeur Corporate Sales Nissan West Europe

Pour la première fois, en 2011, la division véhicules utilitaires de Nissan (LCV) a dépassé le million de véhicules commercialisés dans le monde, avec très exactement 1,094 million d’unités vendues. “Nous avons un an d’avance sur le tableau de marche”, se félicite Danny Boulenger, General Manager Global Marketing LCV. Un volume, symbolique, qui inclut les coopérations avec Dongfeng, Ashok Leyland ou Renault Trucks, et qui conforte les ambitions formalisées par le constructeur nippon ces dernières années : devenir le premier constructeur au monde de véhicules utilitaires légers à l’horizon 2016. L’an passé, l’activité utilitaire a représenté 20 % des ventes de Nissan dans le monde et cette part devrait encore augmenter d’ici quatre ans. La Chine, le Japon, le Mexique ou encore l’Afrique du Sud sont actuellement les piliers de cette croissance. L’Inde et l’Indonésie, où vient d’être introduit l’Evalia, le Brésil ou encore la Russie sont les autres marchés clés qui accompagneront les ambitions de la marque dans les prochaines années.

Même si la marge de progression reste inférieure, l’Europe fait évidemment partie intégrante du plan de croissance de Nissan, qui vise une part de marché de 5 % d’ici 2016, contre 3,1 % actuellement. Le constructeur, dont la gamme s’articule autour de 7 modèles “qui couvrent 93 % des besoins du marché”, entend ainsi passer d’un volume de 50 000 unités par an pour atteindre, à moyen terme, 100 000 véhicules. Nissan annonce d’ailleurs le lancement de six produits, nouveaux ou profondément remaniés, entre 2013 et 2016. Présenté en avant-première mondiale à Hanovre, le e-NV200 fera son introduction sur le marché européen en fin d’année 2013.

4 % de parts de marché en France en 2016

Sur un marché français des véhicules utilitaires légers en recul de 7,9 % sur neuf mois, la marque affiche une baisse de ses immatriculations de 6,1 %. “Nous chutons fortement sur le Navara et sommes en forte progression sur le NV200. Notre performance reste stable sur le Cabstar et l’Athleon. Concernant le NV400, lancé l’an passé, les résultats sont en deçà de nos attentes en France et en Belgique. D’une part, parce que la demande est essentiellement tirée par les flottes, segment où nous étions encore peu présents, et d’autre part, parce que nous venons seulement d’entamer la commercialisation des versions carrossées”, explique Cyril Châtelet, directeur Corporate Sales Nissan West Europe (France, Benelux et Hollande). Nissan vient, en effet, d’étoffer sa gamme avec l’ajout de sept nouvelles transformations* pour le NV400, soit 33 nouvelles versions si l’on combine les différentes carrosseries, hauteurs, longueurs, motorisations et boîtes de vitesses.

L’objectif d’atteindre un volume de 1 000 unités du NV400 sur l’année fiscale devrait cependant être atteint. Nissan vient notamment de remporter un appel d’offres qui devrait générer un volume de ventes conséquent. “Nous n’avons pas encore actionné tous les leviers et investi l’ensemble des canaux de vente. Nous étions jusqu’ici plutôt fortement positionnés sur la cible des mono-possesseurs et nourrissons des velléités de développement auprès des sociétés de leasing et des flottes. Nous avons nommé treize nouveaux distributeurs dans le réseau Trucks en 2011, poursuivi la professionnalisation du réseau via les Business Centers ainsi que la formation des vendeurs dédiés, et venons récemment de recruter trois responsables grands comptes. Nous allons commencer à industrialiser les process pour aller de l’avant”, annonce Cyril Châtelet. En France, la marque s’est fixé pour ambition d’aller vers une pénétration de 4 %, soit un gain notable de 1,7 point par rapport à fin septembre 2012.

* Châssis simple et double cabine, benne simple et double cabine, plancher cabine, caisse 20 m3, cabine approfondie.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle