S'abonner
Non classé

Programme Rosype

Publié le 5 décembre 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Initié en 2009 par Michelin et la Commission européenne, le projet européen Rosype avait pour ambition la sensibilisation et l’éducation à la sécurité routière de 730 000 jeunes âgés de 6 à 25 ans. Bilan plus que positif…
Initié en 2009 par Michelin et la Commission européenne, le projet européen Rosype avait pour ambition la sensibilisation et l’éducation à la sécurité routière de 730 000 jeunes âgés de 6 à 25 ans. Bilan plus que positif…
Initié en 2009 par Michelin et la Commission européenne, le projet européen Rosype avait pour ambition la sensibilisation et l’éducation à la sécurité routière de 730 000 jeunes âgés de 6 à 25 ans. Bilan plus que positif…

Le constat est alarmant. Chaque année, 1 100 enfants de moins de 15 ans meurent dans des accidents de la route et 100 000 sont blessés. Parallèlement, en 2009, dans l’Union européenne, plus d’une personne sur cinq succombant des suites d’une collision était âgée de moins de 24 ans…

De quoi amener Michelin et la Commission européenne à lancer cette même année 2009 un vaste projet européen baptisé "Rosype" (Road Safety for Young People in Europe). Composé de programmes éducatifs construits autour de trois axes, soit des activités en milieu scolaire, des programmes intégrant une dimension pratique et un simulateur de conduite, ce projet d’envergure avait pour ambition la sensibilisation et l’éducation à la sécurité routière de 730 000 jeunes âgés de 6 à 25 ans, ceci entre 2009 et 2012.

Finalement, le bilan se révèle bien au-delà des espérances. En effet, selon Michelin, 1 130 896 jeunes ont été sensibilisés dans 15 pays européens : Allemagne, Autriche, Belgique, Finlande, France, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Royaume-Uni. Dans le même temps, 60 000 casques et 600 vélos ont été distribués, et 270 000 brochures éducatives éditées.

Ainsi, tandis que 55 200 jeunes ont expérimenté le simulateur de conduite dans 12 pays, en Belgique, plus de 90 % des jeunes ont été convaincus par ce simulateur, vécu comme une expérience plus marquante que la théorie. Autre exemple : pour les 6-12 ans, en France, l’expérience Michelin Junior Bike a montré une véritable sensibilisation à la sécurité routière, puisque 92 % des jeunes ont déclaré qu’ils porteraient désormais un casque, une proportion qui a augmenté de 22 points après l’expérience (70 % en portaient avant la campagne).

A noter que, dans certains pays, Michelin s’est associé à des partenaires pour déployer ses actions, tels l’Adac en Allemagne, l’Association Prévention Routière en France, la Fondation Fesvial et Pequevial en Espagne, etc.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle