S'abonner
Equipements

Texa France maintient le rythme

Publié le 26 janvier 2022
Par Mohamed Aredjal
3 min de lecture
Porté par une stratégie produits dynamique, Texa France a enregistré une nouvelle hausse de son chiffre d’affaires (+34 %) en 2021. Pas de quoi satisfaire la marque italienne qui, à l'orée de ses 30 ans, prévoit plusieurs nouveautés pour accélérer son développement.
Directeur général de Texa France, Francis Pègues a connu un exercice 2021 faste.
Directeur général de Texa France, Francis Pègues a connu un exercice 2021 faste.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’an dernier, Texa a réalisé en France un chiffre d’affaires de 15,6 millions d’euros, soit un bond de 34 % par rapport à 2020. En trois ans, l’activité de la filiale du groupe transalpin a progressé de 82 % ! Autre indicateur : les effectifs de l’entreprise ont doublé en cinq ans, atteignant aujourd’hui 34 collaborateurs.

Ce bilan témoigne de l’essor du groupe italien, qui connaît en France une croissance continue grâce notamment à une stratégie produits ambitieuse. "Nous avons connu un fort développement de nos ventes de stations de climatisation. Nos solutions de diagnostic et équipements dédiés aux Adas ont également connu un franc succès", confie Francis Pègues, directeur général de Texa France.

Le RCCS 3 avec écran représente désormais 80 % des équipements de calibration vendus par Texa France. ©Texa

Le RCCS 3 avec écran représente désormais 80 % des équipements de calibration vendus par Texa France. ©Texa

Une hotline internalisée

S’il reconnaît que les événements tenus en fin d’année (Equip Auto On Tour, Garage Expo, etc.) et salons régionaux ont dopé son activité, le dirigeant attribue avant tout cette croissance à la structuration de ses services. A commencer par la gestion de sa hotline. Si elle était autrefois externalisée auprès de son partenaire DAF Conseil, Texa France a choisi de créer une équipe dédiée en interne pour mieux répondre aux attentes de ses clients. Au siège, localisé à La Talaudière (42), 7 hotliners supervisés par un responsable technique ont ainsi été recrutés et formés pour assurer ce service.

"C’est une nouvelle stratégie amorcée par le groupe pour l’ensemble de ses filiales. Tout se passait très bien avec DAF Conseil, mais pour des raisons stratégiques, nous avons fait le choix de rapatrier cette activité au sein du groupe", précise Francis Pègues.

Sur le terrain, l’équipe commerciale a également été remodelée pour accompagner plus efficacement distributeurs et réparateurs. Articulée autour de 6 chefs de secteurs, d’un responsable grands comptes et d’un responsable rechange indépendante, la force de vente évolue désormais avec des techniciens itinérants, chargés d’assurer les démonstrations, présentations et installations de matériels. "C’est une formule qui fait ses preuves. Dans l’Ouest, en deux ans, nos ventes ont progressé de 60 % grâce à ce binôme", indique le directeur général.

Avec cette nouvelle organisation, la marque compte désormais une quinzaine de personnes sur le terrain pour développer son activité. Et ce n’est pas fini puisqu’elle envisage de nouveaux recrutements dans les prochains mois. "Nous sommes convaincus qu’il faut accompagner les distributeurs avec un vrai service technico-commercial", martèle Francis Pègues.

Texa lance sa station de décalaminage

H2 Blaster est la nouvelle station de décalaminage par hydrogène de Texa. ©Texa

H2 Blaster est la nouvelle station de décalaminage par hydrogène de Texa. ©Texa

En 2022, Texa n’entend évidemment pas ralentir la cadence. Pour éviter d’éventuels problèmes de disponibilité, le groupe transalpin a gonflé ces derniers mois sa production, et incité ses différentes filiales à renforcer leurs capacités de stockage. Dans l’Hexagone, un nouvel espace a été ainsi mobilisé pour accueillir quelque 600 stations de climatisation. Objectif ? Préparer au mieux la saison estivale. "Dans le contexte actuel, il était important d’anticiper d’éventuels soucis de production. Avec la flambée des matières premières, nous serons aussi en mesure de garantir à nos clients de meilleurs prix."

D’autant que le fabricant bénéficie d’un autre avantage : sa production est entièrement localisée en Italie. Contrairement à ses concurrents dont les usines sont implantées en Asie, en particulier en Chine, ses livraisons n’ont pas été impactées par la dérégulation du transport maritime…

Malgré un contexte international incertain, Texa se montre donc confiant. Présent aux trois principaux salons de la filière (Autopromotec du 25 au 28 mai, Automechanika Francfort du 13 au 17 septembre et Equip Auto du 18 au 22 octobre), le fabricant en profitera d’ailleurs pour dévoiler ses prochaines nouveautés produits, parmi lesquelles figurera une station de décalaminage par injection d'hydrogène, baptisée H2 Blaster. Une version mobile de l’outil de calibration, le RCCS, devrait aussi être commercialisée dans les prochains mois. Enfin, l'équipementier entend s'appuyer sur l'appui de son nouveau partenaire, Ravaglioli, pour développer de nouvelles solutions pour les réparateurs. Des projets qui pourraient voir le jour très prochainement.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle