S'abonner
Equipementiers

IAM : Aisin met le turbo

Publié le 6 décembre 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
L'équipementier nippon, Aisin, accélère son développement sur le marché de la rechange indépendante, en priorisant ses taux de couverture. En France, le groupe pourra s'appuyer sur un nouveau responsable commercial.
Berenger Leonard Aisin
Bérenger Léonard, senior strategy manager aftermarket Europe d'Aisin, veut poursuivre l'élargissement de son catalogue pour en faire un guichet unique sur le marché de l'après-vente. ©J2R

Fort de la réorganisation de ses activités, favorisé par l'émergence d'Aisin Corporation, Aisin ne cesse de grandir sur le marché de la rechange automobile. Pour mieux répondre aux besoins de l'aftermarket, l'industriel japonais vient de mettre en place une nouvelle équipe dédiée à l'IAM à Shanghai (Chine), comptant plusieurs dizaines de personnes.

Un catalogue renforcé

Cette nouvelle organisation doit aider l'équipementier à passer à la vitesse supérieure sur le marché de la rechange, où il vise une progression à deux chiffres de ses ventes d'ici à 2030. A cette fin, le groupe nippon a dévoilé une nouvelle feuille de route, qui repose notamment sur un plan produits très ambitieux. "Nous voulons consolider notre présence sur toutes nos gammes clé : embrayage, freinage, distribution, etc.", confirme Bérenger Léonard, senior strategy manager aftermarket Europe d'Aisin.

L'industriel vise ainsi un taux de couverture de 95 % (contre 90 % aujourd'hui) pour sa ligne de plaquettes de frein, et de 95 % pour ses kits d'embrayage (71 % actuellement). La gamme de disques de frein sera aussi étoffée pour offrir une couverture de 75 % du parc européen (55 % aujourd'hui). En parallèle, de nouvelles familles de produits ont été lancées pour consolider le portefeuille d'Aisin : kits de courroie d'accessoire, liquides de frein, poulies damper, vannes EGR, freins de parking électroniques, etc. "Nous pensons aussi aux thermostats, confie Bérenger Léonard. Nous étudions, plus globalement, toutes les demandes du marché".

Autre axe stratégique dans le développement d'Aisin : l'économie circulaire. Pour mémoire l'équipementier est associé depuis 2020 avec le constructeur Stellantis pour lequel il propose un service de remanufacturing de boîtes de vitesses automatiques. Ce partenariat a été renforcé depuis octobre avec l'ajout d'une prestation de réparation "light", qui se focalise sur les pièces défectueuses. Le succès de ce partenariat devrait d'ailleurs donner des idées à Aisin, qui pourrait dupliquer ce type d'accords avec d'autres constructeurs.

Jean-Baptiste George, nouveau responsable commercial France

Grâce à ce catalogue de produits et services toujours plus étoffé, Aisin ne cesse de croître en France. Il peut s'y appuyer sur une vingtaine de distributeurs, en particulier les plateformes Apprau et Nord Distribution. Le groupe s'est également rapproché d'Euro 4X4-Japocat, spécialiste des véhicules tout-terrain et de marques asiatiques.

A lire aussi : Aisin franchit un cap en France

Ajoutons que l'équipementier s'est attaché les services d'un nouveau responsable des ventes sur le marché tricolore, Jean-Baptiste George. Nommé en octobre dernier. Celui-ci aura pour mission de poursuivre l'essor du groupe dans l'Hexagone.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle