S'abonner
Equipementiers

Lumileds lance la première lampe LED homologuée pour le rétrofit

Publié le 18 mars 2022
Par Nicolas Girault
2 min de lecture
Avec la Philips H7-LED Ultinon Pro6001, Lumileds a obtenu la première homologation d'une lampe LED pour le rétrofit automobile sur le marché français. Le spécialiste de l’éclairage compte couvrir progressivement la majorité du parc roulant.
Lumileds présente aujourd'hui le premier modèle de lampe LED homologué en France pour rétrofiter un véhicule sur la voie publique. ©Lumileds
Lumileds présente aujourd'hui le premier modèle de lampe LED homologué en France pour rétrofiter un véhicule sur la voie publique. ©Lumileds

La Philips H7-LED Ultinon Pro6001 est la première lampe LED homologuée pour remplacer des systèmes d’éclairage halogène sur les voitures circulant sur les routes françaises. Jusqu’à maintenant, les modèles disponibles sur le marché – non conformes, de qualités très inégales, voire parfois dangereux – pour ce type d’opération n’étaient pas autorisés par la réglementation nationale.

Le certificat d'homologation (TP LED 21072) délivré à Lumileds (distributeur des produits Philips) pour ces lampes H7 autorise leur utilisation pour certains modèles de véhicules. "Le standard H7 est aujourd’hui le plus utilisé sur le parc européen. Il représente 50 % des volumes. Tandis que les lampes H4 sont installées sur 20 % des véhicules", précise Jacques Le Berre, directeur Lampes & LEDs chez Lumileds.

À lire aussiLumileds : sa nouvelle solution contre la contrefaçon

Les automobilistes sont invités à conserver le certificat d’homologation avec eux (il sera demandé en cas de contrôle par les autorités) et à coller le sticker, fourni dans le kit, sous le capot. La liste de ces véhicules est disponible sur le site de Lumileds. Elle comprend notamment plusieurs modèles des marques BMW (1-Series), Citroën (Berlingo III, C3 III, Jumper II…), Dacia (Duster I, Sandero II…), Fiat (Ducato 30, 35, 40…), Ford (C-Max II), Peugeot (308, 3008, Boxer 300…), Renault (Clio IV, Megane III) et Volkswagen (Golf VII, Polo V…). Couvrant 27 % du parc roulant tricolore, cette liste est appelée à s’élargir avec les homologations.

Une meilleure performance d'éclairage

Plus coûteux (plus de 130 euros) que les systèmes à halogène (près de 40 euros en marque premium), les lampes LED rétrofit offrent néanmoins des qualités d'éclairage supérieures. "Elles cumulent des qualités de plus grande durabilité, d’amélioration de la performance et d’amélioration du style impossibles à réunir dans un même produit en technologie halogène", explique Marylise Mussier, responsable marketing Lumileds auto France et export.

Leur éclairage serait jusqu’à 230 % plus lumineux que des lampes à halogène obéissant au standard minimal légal. Cet éclairage fournit un faisceau blanc froid de 5 800 Kelvin – identique à celui employé par les constructeurs – qui apporte confort et sécurité de conduite, sans éblouir les autres automobilistes. Leur durée de vie annoncée est de 3 000 heures, soit une longévité souvent supérieure à celle d'un véhicule d’occasion.

Autre atout : la lampe est facilement installable. Certains modèles de voiture nécessitent un adaptateur (un anneau) pour les lampes LED retrofit – ils sont spécifiés dans la liste des modèles compatibles du fournisseur. Enfin, sa consommation d'énergie est réduite par rapport à un éclairage halogène traditionnel. "L’éclairage LED permet d’économiser environ 100 watt par rapport aux lampes halogènes. Cela représente de 0,1 à 0,2 litre de carburant au 100 kilomètres", annonce Jacques Le Berre.

À lire aussi : Michel Arnaud devient responsable des ventes aftermarket France de Lumileds

Pour rappel, Lumiled avait déjà été le premier fabricant à faire homologuer des modèles similaires sur le marché sud-coréen, en 2020. L’année suivante, le fournisseur avait encore obtenu les agréments pour les marché allemand, autrichien, puis croate. Auparavant, il avait dû adapter son système au cahier des charges des autorités allemandes (légèrement différent des exigences françaises). Désormais, la prochaine étape sur notre marché national devrait donc être l’homologation d’une lampe LED H4, dans les prochains mois. Celle-ci rendrait possible le retrofit de l’éclairage halogène de 80 % du parc roulant français.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle