S'abonner
Equipementiers

NGK se met aux vannes EGR

Publié le 18 janvier 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Pour compléter son catalogue, NGK annonce le lancement d’une gamme de vannes EGR sous sa marque NTK. Dans un premier temps, l’équipementier nippon proposera 84 références pour un taux de couverture de 60 % du parc.
Aujourd’hui, 100 % des véhicules diesel sont équipés d’EGR, quand 30 à 50 % des véhicules essence en sont équipés. © NGK
Aujourd’hui, 100 % des véhicules diesel sont équipés d’EGR, quand 30 à 50 % des véhicules essence en sont équipés. © NGK

Le groupe NGK renforce son offre aftermarket avec la commercialisation d’une nouvelle ligne de vannes EGR, sous la marque NTK. Une étape logique dans la feuille de route de l’équipementier japonais, qui souhaite ainsi mieux répondre aux attentes du marché.

A chaque lancement produit, nous avons la volonté d’apporter une valeur ajoutée. Pour la vanne EGR, nos concurrents ont souvent des gammes courtes, obligeant les plateformes et les distributeurs à sourcer plusieurs fournisseurs. Le groupe NGK veut éviter à ses clients ce multisourcing avec une la gamme la plus large possible, souligne Maryline Merlier, responsable marketing de NGK Spark Plugs France.

C’est pourquoi l’équipementier a prévu d’articuler son lancement en quatre étapes. Au cours de la première phase, qui a démarré en janvier 2022, 84 références seront proposées, couvrant 125 millions de véhicules de la région EMEA, soit un taux de couverture de 60 % (59 % pour la France). Par la suite, cette gamme s’étoffera chaque année pour atteindre, en 2025, un taux de couverture de 75 % des applications Diesel et essence.

NGK fait l’impasse sur l’échange standard

Fort de ce plan produits ambitieux, NGK espère s’affirmer rapidement comme l’un des fournisseurs référents sur cette famille pour laquelle les ventes restent éparses dans l'Hexagone. "Nous avons un gros potentiel", confirme Sébastien Tanneau, coordinateur technique aftermarket de NGK Spark Plugs France.

Précisons que le groupe a fait le choix de limiter son offre à des produits neufs, estimant que l’échange standard ne répond pas à ses standards de qualité. Un vrai parti pris alors que le remanufacturing représente environ 40 % des quelque 350 000 unités vendues en France chaque année (dont la moitié via la rechange indépendante).

Pour accompagner l’arrivée de cette nouvelle gamme, NGK renforcera également son offre de services. L’équipementier s’appuiera sur ses commerciaux pour former les réparateurs sur le terrain. Il prévoit, en outre, la publication de vidéos techniques fournissant des informations détaillées sur le fonctionnement et les procédures d'installation des vannes EGR. Ces informations seront aussi disponibles sur TecDoc, via le module de recherche produits en ligne, et le catalogue NTK dédié.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle