S'abonner
Distribution

Otop lancera sa franchise à la rentrée

Publié le 16 mai 2018
Par Romain Baly
2 min de lecture
Après avoir ouvert 12 succursales depuis son lancement en février 2018, la start-up de Franck Millet complètera son maillage avec l'arrivée de ses premiers franchisés en septembre prochain.
Franck Millet, PDG de Newdis France, maison-mère d'Otop.

 

Tout est allé très vite pour Otop. "Le 12 février, c'était hier !", admet d'ailleurs Franck Millet, PDG de Newsdis France, la maison-mère de la start-up. C'est en effet à cette date que celle-ci a été officiellement lancée. Depuis, les choses se sont mis en place avec une étonnante fluidité. Aucun couac majeur, ni même mineur, indique ainsi l'ex-DG de Doyen Auto qui espère, avec Otop, dépoussiérer la distribution de pièces détachées via un modèle unique en son genre, totalement disruptif, conjuguant le meilleur du web et du commerce physique.

Un panier moyen plus élevé que prévu

Sur le papier, le modèle d'Otop est simple : réussir à allier la politique tarifaire agressive des sites spécialisés à la proximité des réseaux physiques. Pour réussir son pari, la société s'appuie un schéma logistique minimaliste avec une plateforme nationale, située à Orléans comprenant environ 35 000 références, chargée d'alimenter un réseau de centres qui livre ensuite les réparateurs. Les structures et les intermédiaires étant réduits, Otop peut se permettre d'appliquer des tarifs inférieurs de 30 % à ceux d'un grossiste traditionnel.

En quatre mois, la start-up a réussi à se structurer avec une équipe, des outils et des processus ainsi qu'avec un maillage composé à ce jour de 12 centres. Sur le terrain, Franck Millet se félicite d'un "accueil très positif" des clients tant sur le plan "de la qualité du portefeuille produits", "de la performance logistique" (livraisons et retours) ou encore "de la simplicité et de l'efficacité de l'extranet" alors que son concept repose en grande partie sur l'apport du digital. Autre satisfaction : un panier d'achat moyen plus élevé car très souvent composé de pièces techniques.

17 candidats potentiels

Si les prochains mois seront animés par l'arrivée de nouvelles fonctionnalités sur l'extranet, la montée en puissance du marketing et la création d'un club d'ambassadeurs, le principal sujet portera sur le lancement de la franchise Otop, chez qui il sera davantage question de concession. La campagne de recrutement a déjà débuté et devrait aboutir à la rentrée prochaine au lancement du premier "concessionnaire" Otop. Chaque recrue sera reçue pendant une semaine dans le centre de formation situé à Massy et profitera d'un contrat dit de pilotage, spécifique aux enseignes récentes.

Celui-ci permettra notamment à un chef de centre de faire entrer Newsdis dans son capital (à hauteur de 10 %) pendant un an et de racheter à l'issue de ce laps de temps les parts en question au prix initial. Une façon pour l'entrepreneur comme pour l'enseigne de sécuriser leur investissement respectif. A date, 17 candidats potentiels ont été identifiés.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle