S'abonner
Distribution

Reprise confirmée pour le marché du pneu en septembre 2020

Publié le 28 octobre 2020
Par Elodie Fereyre
2 min de lecture
Porté par des volumes à la hausse sur les segments TC4 et poids lourds, le marché du pneu est à la reprise selon le Syndicat des professionnels du pneu (SPP). Touchées par la crise, les marques premium souffrent.
Le SPP publie des résultats qui confirment la reprise pour le marché du pneu en septembre 2020.
Le SPP publie des résultats qui confirment la reprise pour le marché du pneu en septembre 2020.

Les nouvelles sont rassurantes pour les professionnels du pneu ! Après une reprise fulgurante post-confinement (+15,6 % en juin) et des mois d’été en demi-teinte (+2,6 % en juillet et + 3,7 % en août), le mois de septembre 2020 se révèle aussi positif. Ainsi, les ventes de pneus TC4 sont en hausse de 8,8 %. Pour rappel, en avril 2020, le cumul TC4 sur quatre mois affichait des volumes en baisse de -34,2 %, à fin septembre, le retard a diminué de moitié pour atteindre -15 %. Dans le détail, sur le segment TC4, les volumes de ventes des pneus tourisme et 4x4 ont respectivement crû de 7,8 % et 13,3 %. Le chiffre d’affaires des pneus camionnette a, quant à lui, progressé de 14, 8 %.

Côté poids lourds, les volumes repartent aussi à la hausse (+12,1 %). Pour Dominique Stempfel, président du SPP, cette nouvelle signe "la reprise de confiance des dirigeants d’entreprises de transport et de travaux publics". Ce sont les ventes d'enveloppes neuves qui tirent le marché (+17,9 %) alors que le rechapé se maintient tout juste (+0,2 %).

Les marques premium en perte de vitesse

Toutefois, même si les prix moyens sont restés stables au global (+0,3 %), la crise pousse les marques budget à croître au détriment des premium. Ces dernières connaissent une progression de 4,6 points sur un mois, leur part de marché passant de 15,3 % en août 2020 à 19,9 % en septembre. A contrario, les volumes des marques premium sont passés de 52,2 % en août à 49,1 % en septembre (-2,3 points). De leur côté, les marques B se situent au-dessus de la moyenne du marché et conservent 22,3 % de part de marché. Enfin, les marques de distributeurs affichent des performances en deçà du marché (-3 % vs septembre 2019).

"Les chiffres TC4 de septembre sont rassurants, les automobilistes se sont remis à rouler et à rééquiper leurs véhicules. Mais la stabilité des prix moyens cache une réalité moins séduisante. Elle signifie que l’évolution du mix-produit liée à la présence de plus en plus importante des SUV sur nos routes est gommée par une baisse des prix de vente à dimension égale. Cette remarque est corroborée par la progression des pneus budget. Pour la première fois, le premium couvre moins de 50 % du marché.", souligne le président du SPP.

Les pneus hiver décollent chez les spécialistes

En dépit des températures estivales du mois de septembre, les négociants spécialistes ont réussi à faire redécoller les + 14,6 % chez les négociants spécialistes, alors que les centres autos et fast fitters n’ont pas réussi (- 28,9 %). Le segment des "toutes saisons" retrouve, quant à lui, le niveau d’avant crise sanitaire avec +27,8 %.

"Les ventes de pneus hiver chez les spécialistes et surtout la progression des ventes des pneus 4 saisons montrent que l’attention des automobilistes portée à la sécurité par mauvais temps ne faiblit pas. On peut donc espérer que la signature du décret imposant les équipements hivernaux fin 2021 amplifiera cette tendance et que certains utilisateurs anticiperont leur équipement, permettant ainsi à notre profession de se rapprocher de l’équilibre en fin d'année ", conclut Dominique Stempfel.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle