S'abonner
Equipementiers

“Un véhicule sur deux est désormais équipé d’un filtre Sogefi !”

Publié le 21 mai 2014
Par Romain Baly
3 min de lecture
Andrea Taschini, directeur général de la Business Unit Aftermarket de Sogefi - A la faveur de changements stratégiques et de produits forts, l’équipementier italien a conforté sa place de leader en 2013. De quoi aborder 2014 avec sérénité.
Andrea Taschini, directeur général de la Business Unit Aftermarket de Sogefi - A la faveur de changements stratégiques et de produits forts, l’équipementier italien a conforté sa place de leader en 2013. De quoi aborder 2014 avec sérénité.
Andrea Taschini, directeur général de la Business Unit Aftermarket de Sogefi - A la faveur de changements stratégiques et de produits forts, l’équipementier italien a conforté sa place de leader en 2013. De quoi aborder 2014 avec sérénité.

Vous avez considérablement restructuré votre activité filtration en 2013, avec une modification de votre organigramme et la mise en place d’un nouvel ERP. Ces changements ont-ils impacté positivement votre activité ?
Effectivement, nous avons connu une année 2013 particulièrement satisfaisante. La nomination de Damien Martin au poste de directeur des ventes IAM (Europe, Middle East Africa) il y a six mois, associée à de nouveaux accords avec de grands distributeurs, nous a permis d’atteindre un niveau de croissance très intéressant. Sur le dernier exercice, notre chiffre d’affaires filtration a augmenté de 3 à 4 % avec une part de marché qui dépasse désormais les 50 % alors qu’elle n’était que de 43 % il y a encore deux ans. C’est une grande fierté pour moi, quand je suis dans la rue, de me dire qu’un véhicule sur deux est désormais équipé d’un filtre Sogefi.

A l’image de l’ensemble du marché, on imagine que les filtres Diesel et les filtres d’habitacle ont joué un rôle prépondérant dans vos bons résultats…
Incontestablement. Si l’on regarde le détail de nos ventes, on constate que les filtres Diesel ont très bien fonctionné pendant que les filtres d’habitacle explosaient. C’est un vrai succès pour nous. Les filtres à air, eux, ont tendance à stagner tout comme ceux à huile, où les filtres traditionnels diminuent alors que les filtres écologiques progressent. Au final, il n’y a bien que la famille des filtres essence qui régresse, mais cela ne représente qu’un petit marché pour Sogefi.

Comment expliquez-vous le succès grandissant des filtres d’habitacle dont le potentiel de croissance semble, à première vue, illimité ?
Il y a deux raisons permettant d’expliquer l’explosion de cette famille. D’une manière générale, je pense que les professionnels y portent une attention plus importante et savent de mieux en mieux comment le distribuer. Usure, pollution, allergie sont des thèmes porteurs auprès des automobilistes. Ces derniers profitent également de forfaits d’entretien où le filtre d’habitacle est de plus en plus souvent intégré. Cela aide à systématiser le changement et à faire rentrer le produit dans les mœurs. D’autre part, concernant Sogefi, nous avons fait de gros efforts pour améliorer notre couverture. Notre succès est aussi dû à cela car, désormais, nous pouvons équiper 98 % du parc roulant et nos résultats du premier trimestre 2014 le prouvent, avec une progression de 25 % sur un marché à + 10/15 %.

A l’opposé, le Diesel souffre d’une image de marque beaucoup plus négative. Craignez-vous que le climat très écolo du moment ait raison de la bonne santé des filtres Diesel ?
Très honnêtement, je pense que les polémiques autour des voitures Diesel ne nous concernent pas. Pour ce qui est de la première monte, nous avons la chance de travailler avec un constructeur comme PSA qui est un diéséliste historique, ce qui nous permet d’afficher une forte croissance. Quant au marché de l’après-vente, le potentiel en véhicules roulants demeure important pour encore longtemps. Par ailleurs, nous bénéficions dans les garages d’une image de marque qui n’a pas d’égale. Nous sommes un peu le Coca-Cola du filtre Diesel en France avec une marque, Purflux, qui raisonne dans la tête des réparateurs.

Votre image de marque se nourrit également de votre capacité d’innovation. Doit-on s’attendre à des nouveautés en 2014 ?
Notre grande actualité du moment concerne la diffusion de notre nouveau packaging. Nous l’avions présenté en avant-première à Equip Auto et celui-ci arrivera dans les garages à partir du mois de mai. Il s’agit là d’une technologie respectueuse de l’environnement, qui protège mieux le filtre – en étant entièrement serti et insensible à la poussière – et qui est aussi plus pratique pour le garagiste en étant totalement transparent. Il est indispensable pour nous de nous montrer innovants aussi bien dans nos technologies que dans nos procédés de packaging. C’est une manière de rendre heureux nos clients… pour la plus grande satisfaction de tous !
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle