S'abonner
Pneumaticiens

Le digital soutient la croissance d'Eurotyre

Publié le 23 avril 2021
Par Romain Baly
2 min de lecture
Le réseau du groupe Continental, Eurotyre, a bouclé l'année 2020, celle de son dixième anniversaire, sur une note négative bien qu'au-dessus des tendances du marché. Aujourd'hui, celui-ci entend reprendre sa marche en avant et mise beaucoup sur les outils numériques.
212 points de vente composent à date le réseau Eurotyre.
212 points de vente composent à date le réseau Eurotyre.

La grande fiesta attendra. Covid oblige, Eurotyre a du reporter sine die les festivités liées à son dixième anniversaire. C'est que 2020 est venu tourmenter le quotidien d'un réseau discret mais en pleine expansion. Le mix pandémie, confinements, restrictions de circulation et télétravail a logiquement fait chuter l'activité de l'ex-réseau Arc-en-Ciel. Les ventes TC4 se sont ainsi rétractées de 9,8 % mais, sur un marché tricolore à -14,6 %, ce résultat s'avère au final plutôt convenable, d'autant que le poids lourd (stable) et l'agricole (+4,5 %) ont quelque peu compensé les pertes.

"Un recul de près de dix points ne peut être considéré comme satisfaisant, note Franck Mathieu, directeur depuis deux ans. Ceci étant, je suis quand même fier de voir que nous avons su nous adapter à la situation, notamment sur le plan commercial, nous avons fait preuve d'agilité lors des pics d'activité, et nous avons confirmé notre vitalité. Aucune défaillance d'entreprise n'est à déplorer, nous avons accueilli 12 nouveaux adhérents et certains sujets importants ont avancé".

La force du groupe Continental

A l'orée de sa deuxième décade, Eurotyre se veut ainsi ambitieux mais pragmatique. La course à l'armement, très peu pour lui ! Aujourd'hui, le réseau fédère 212 points de vente dont une centaine ayant une activité BtoB industrielle, avec une croissance annuelle d'environ 10 à 15 nouveaux sites. Des chiffres qui ne disent pas tout puisque l'enseigne peut également s'appuyer, au sein du groupe Continental, sur sa complémentarité avec BestDrive (200 centres).

A nous deux, nous pouvons revendiquer un maillage très satisfaisant et très qualitatif", se félicite Franck Mathieu.

Après avoir été l'une des chevilles ouvrières du lancement de BestDrive, Franck Mathieu a pris les rênes d'Eurotyre en 2019.

Pour continuer à grandir, Eurotyre entend aujourd'hui se renforcer à la fois auprès des petites flottes d'entreprises (en étant perçu tel un véritable one-stop-shop, en renforçant son dispositif d'intervention sur site) et des particuliers grâce à une montée en compétences sur l'électrification, les Adas ou le bioéthanol. En parallèle, la question du digital s'avère également cruciale. La refonte des outils engagée il y a 18 mois porte ses fruits.

Simplifier pour mieux ancrer

Eurotyre s'appuie ainsi sur un nouveau site internet et met également à disposition de tous ses membres des mini-sites à partir desquels chacun peut communiquer sur ses opérations commerciales, ses prestations ou ses spécificités. Un important travail de référencement a également été mené tandis que la tête de réseau gère elle-même les avis clients grâce à Google My Business.

Depuis le début du printemps, un nouvel outil informatique est également en cours de déploiement et vise à faciliter le quotidien des chefs de centres en leur permettant, en un clic, de publier une même info sur leur site et leurs réseaux sociaux. Plus qu'un gadget, un véritable atout pour simplifier la transformation numérique du réseau et de ses membres et donc, in fine, son appropriation par chacun. Une stratégie qui prouve qu'Eurotyre, en dépit de sa discrétion, est pleinement dans l'air du temps.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle