S'abonner
Pneumaticiens

Les professionnels soutiennent l'activité de Vulco

Publié le 4 mai 2020
Par Romain Baly
2 min de lecture
En baisse de 85 % sur l'automobile et réduite de moitié en industriel, l'activité du réseau Vulco est aujourd'hui essentiellement portée par les clients professionnels. Pour les servir, plus de 80 % des centres sont mobilisés.
Plus de 200 interventions ont été réalisées entre le 17 mars et le 15 avril uniquement sur la région parisienne.
Plus de 200 interventions ont été réalisées entre le 17 mars et le 15 avril uniquement sur la région parisienne.

Frappé par le ralentissement de l'activité économique, le réseau Vulco a vu son activité fondre depuis la mi-mars. Pour l'automobile, l'activité de l'enseigne a chuté de 85 % et se concentre aujourd'hui sur l'assistance aux services essentiels tels que les ambulances, la police, les pompiers, les artisans ou encore les particuliers autorisés à travailler. Un résultat comparable à ceux observés dans d'autres réseaux.

Sur la partie poids lourd, le flux s'est en revanche maintenu à un niveau correct avec une activité moyenne de plus de 50 %, portée par les transporteurs routiers, l’agriculture et les autres applications industrielles. Ainsi, en dépit d'une forte chute générale, une majeure partie du réseau est restée mobilisée durant cette période.

Les interventions restent élevées

"Aujourd’hui, alors que le confinement se poursuit, 81 % de notre réseau est en activité, détaille Stéphane Haug, directeur général de Vulco Développement. Nous pouvons répartir ce chiffre entre l’activité automobile, ouverte sur rendez-vous à 40 %, et celle pour les camions, l’agriculture et les véhicules industriels qui est opérationnelle à 95 %, grâce entre autres à notre stock et la mise en place d’une logistique adaptée à cette situation inédite et bien sûr à l’engagement de nos équipes que nous remercions et dont nous sommes très fiers".

Pour donner une idée de l'importance de cette mobilisation, le nombre d’interventions du réseau avec ses véhicules pour l’assistance aux transporteurs routiers s’est élevé, par exemple, à plus de 200 entre le 17 mars et le 15 avril uniquement sur la région parisienne. A ce propos, des mesures sanitaires spécifiques ont été adoptées. Le conducteur du véhicule en panne doit ainsi rester dans sa cabine durant l'intervention, aucun échange de document n'est effectué, et tout en consigné numériquement. La liste des centres mobilisés est mise à jour en permanence sur le site de l'enseigne.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle