S'abonner
Formation

La joyeuse pré-rentrée du Garac

Publié le 21 septembre 2015
Par Romain Baly
3 min de lecture
Avant d’entamer une nouvelle année scolaire, l’école argenteuillaise a mis au défi l’ensemble de son corps professoral d’assembler, par équipes et en moins de trois heures, un véhicule électrique. Pari réussi, le tout dans une ambiance aussi joviale que studieuse.
Avant d’entamer une nouvelle année scolaire, l’école argenteuillaise a mis au défi l’ensemble de son corps professoral d’assembler, par équipes et en moins de trois heures, un véhicule électrique. Pari réussi, le tout dans une ambiance aussi joviale que studieuse.
Avant d’entamer une nouvelle année scolaire, l’école argenteuillaise a mis au défi l’ensemble de son corps professoral d’assembler, par équipes et en moins de trois heures, un véhicule électrique. Pari réussi, le tout dans une ambiance aussi joviale que studieuse.

C’est une pré-rentrée pour le moins originale qu’ont vécue les 95 enseignants de l’Ecole nationale des professions de l’automobile. Laissant de côté programmes, emplois du temps et futurs élèves, ces derniers se sont rassemblés le 28 août dernier dans les ateliers du Garac pour relever un défi qui n’a pas manqué de susciter au départ doutes et interrogations, certains se montrant circonspects tout autant quant à l’intérêt de l’opération qu’à sa réussite. A la suite d’un travail mené par l’inspection de l’Education nationale, la direction de l’école argenteuillaise et la société France Craft qui a mis à disposition ses véhicules F City, il était ainsi proposé aux membres du corps professoral, général et technique, d’assembler en moins de trois heures un véhicule électrique. Une manière de renforcer les liens à l’aube d’une nouvelle année, mais aussi de mener une vaste réflexion collective sur l’aspect pédagogique. Répartis en quatre équipes, les enseignants se sont ainsi affrontés dans une ambiance qui, une fois passées les incompréhensions initiales, est très vite montée d’un cran, les “Watt” en jaune, les “Joule” en vert, les “Volt” en rouge et les “Ampère” en bleu se prenant très vite au jeu.

Un intérêt humain et pédagogique

Alors que les moins aguerris ont pu compter sur le soutien sans faille de leur chef d’équipe et des plus manuels de chaque groupe, tous ont tenté de résoudre le plus rapidement possible la problématique proposée. Le goût du défi et de la victoire faisant, une émulation collective s’est emparée du Garac, à la grande joie des suspicieux de la première heure. “Maintenant que tout est terminé, nous pouvons l’avouer : en arrivant ce matin, nous étions un certain nombre à nous demander ce que nous faisions là”, confie une professeur de français à l’occasion d’un moment d’échange organisé a posteriori. Et à en croire les commentaires de chacun après coup, le résultat final demeure presque anecdotique compte tenu des nombreux enseignements apportés par cette expérience. “Sur le plan humain, j’ai trouvé ça particulièrement intéressant puisque j’ai eu l’impression que nous avions fonctionné comme dans une équipe qui avait l’habitude de travailler ensemble et dans laquelle tout était fluide”, ajoute notre professeur de français. Corroborant ses propos, l’un de ses collègues enseignant la carrosserie tenait aussi à se projeter plus loin, soulignant “un vrai intérêt dans cet exercice pour souder les personnalités. C’est quelque chose que nous pourrions imaginer transposer dans d’autres matières.”

Victoire des verts en 1h40 !

Une observation qui a semblé ravir Laurent Roux, le directeur général du Garac, qui a ainsi fait part de sa très grande satisfaction au regard de l’état d’esprit général durant une épreuve où il était “impossible de déterminer quelle était la spécialité de tel ou tel professeur. Cela montre à quel point leur implication était forte”. Sous l’angle purement pédagogique, le succès rencontré par cet événement, s’il permet de faire avancer la réflexion tant désirée, confirme les atouts de la F City de France Craft. Un modèle “adapté à la pédagogie et à la compréhension des différents systèmes et sous-ensembles de l’automobile actuelle, note Laurent Roux. Il permet l’apprentissage du fonctionnement général d’un véhicule pour les jeunes qui rejoignent les formations aux métiers de l’automobile. C’est un formidable outil pour l’ensemble de nos différents niveaux de formation”. Au final, il aura fallu près de deux fois moins de temps que prévu aux quatre équipes en compétition pour terminer l’assemblage de leur VE alors que la victoire des “Joule” en une heure quarante minutes paraît bien anecdotique étant donné les commentaires particulièrement favorables émis par l’ensemble de l’assemblée. De quoi donner des idées à certains à l’aube des premières heures de cours.

---------
Encore des places à prendre

Que les retardataires intéressés par les métiers de l’automobile se rassurent, il n’est pas encore trop tard pour eux. Le Garac organise en septembre deux sessions portes ouvertes supplémentaires. Organisées le samedi 19 septembre (de 9 à 12 heures) et le mercredi 23 septembre (de 14 à 17 heures), celles-ci permettront aux jeunes et à leurs parents de s’informer sur l’ensemble des cursus proposés par l’école argenteuillaise (CAP, Bac Pro, CQP, BTS, diplômes ingénieur) en rencontrant les personnels encadrants et les enseignants, mais aussi en visitant les installations.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle