S'abonner
Carrosserie

Cabines de peinture : trois marques, trois produits

Publié le 13 février 2024
Par Florent Le Marquis
3 min de lecture
Accroître l'efficacité et réduire les coûts : deux défis essentiels pour les marques de cabines de peinture dans le contexte inflationniste et énergétique actuel. Exemples avec les produits Weinmann, Omia et Polin-AC.
Présentations de trois cabines de peintures. ©Weinmann, Omia & Polin-AC

Weinmann : maîtriser sa consommation, même en carrosserie rapide

Chez Weinmann Technologies, le produit premium par excellence est la I-Line. Mais la cabine phare de ces dernières années est la One Day Repair. Elle a été développée pour le marché de la carrosserie rapide, et est adaptée pour traiter les chocs urbains (un à trois éléments), soit les deux tiers des entrées en atelier. "C'est la même cabine que la I-Line, en multifonction, avec deux postes", résume le dirigeant André Courtois. La cabine dispose en effet d'une fonction 3-en-1 (mastic, apprêt et peinture) pour traiter simultanément deux réparations. Le système de ventilation ultra-performante en turbine à réaction prise directe de Weinmann y est intégré.

©Weinmann

©Weinmann

La One Day Repair renferme toute l'ergonomie nécessaire à l'opérateur pour pouvoir faire son travail sans avoir à sortir de la cabine : tables élévatrices, systèmes de séchage Venturi, armoires de rangement, sécheurs infrarouges, etc. Pour abaisser la facture d'énergie de la cabine, celle-ci bénéficie du système EcoVario, réduisant de 35 % la consommation de la cabine quand la peinture est dans une phase inactive. La One Day Repair est connectée, et les postes de travail sont pilotés depuis un automate qui affiche les températures, l'hygrométrie, les consommations et la performance.

Omia : l'option de l'efficacité

©Omia

©Omia

Omia dispose de la labellisation origine France garantie depuis un an pour sa cabine Luxia 700 S. Elle est dotée d'une nouvelle génération de moteurs type IE2 à haute efficacité, et son compartiment machinerie regroupe l'unité thermique avec son groupe de soufflage et d'extraction. Par rapport à une cabine classique, Omia avance un coût de fonctionnement réductible jusqu'à 34 %. Le fabricant a en effet intégré diverses options à sa cabine de peinture : des dalles LED pour consommer 30 % de moins en éclairage, HygroControl pour mieux contrôler l'humidité en cabine, le « pack éco » qui gère automatiquement la ventilation, ou encore Energéco, phase de matage inter-couches par recyclage de l'air en circuit fermé.

La cabine dispose par ailleurs d'une isolation renforcée (porte principale avec double vitrage). La Luxia 700 S bénéficie enfin de la connectivité d'Omia : le carrossier peut suivre en temps réel les performances de sa cabine depuis son smartphone, sa tablette ou son ordinateur. Notons qu'Omia a décliné cette cabine en Luxia 900 S il y a un an et demi, étirant sa longueur de 7 à 9 mètres et sa hauteur de 2,8 à 4 mètres. Elle permet d'accueillir des VU plus imposants et des véhicules de loisirs type camping-car, sans devoir investir dans une cabine PL, plus onéreuse.

Polin-AC : le séchage par infrarouge

©Polin-AC

©Polin-AC

Distribuée en France par Dinitrol, la marque Polin-AC a lancé son évolution électrique de la cabine de peinture. Intitulée E-Force, elle se définit comme cabine de pulvérisation avec lampes infrarouges intégrées. Le système de séchage par infrarouge à ondes courtes se compose de panneaux de radiation frontale à haute performance. Le rayonnement est pleinement dirigé vers le véhicule pour une meilleure efficacité, et donc une réduction des coûts d'exploitation. Un séparateur de puissance permet de diviser la puissance dans des zones individuelles de la cabine lorsque le séchage n'est nécessaire que sur certaines parties du véhicule.

La cabine, fabriquée en Italie, est également dotée d'un système de récupération de chaleur à plaques. Il favorise le transfert de chaleur entre deux flux d'air activés par une différence de température, réduisant la consommation jusqu'à 60 % selon Polin-AC, mais aussi le bruit de l'équipement. Le panneau de contrôle se caractérise par un écran tactile de 10 pouces avec le logiciel Airtherm intégré. La cabine dispose de six programmes de séchage. E-Force est disponible en trois versions : toute électrique (puissance totale de 100 à 150 kW), chauffage à eau chaude (puissance de 100 kW fractionnable en phase de séchage) et avec brûleur à feu direct (pour obtenir une température optimale en utilisant le gaz méthane).

A lire aussiLe temps de l'efficacité des cabines de peinture

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle