S'abonner
Carrosserie

Le Tour de France électrique Five Star se prolonge

Publié le 9 juillet 2021
Par Nicolas Girault
2 min de lecture
La formation à la réparation de véhicules électriques se poursuit pour le réseau de carrossiers. Face au succès rencontré, Five Star ajoute 11 dates supplémentaires. Cette opération vise à faire habiliter tous les sites.
La formation des carrossiers à la réparation de véhicules électriques et hybrides est menée sur deux jours, par les techniciens du Cesvi.
La formation des carrossiers à la réparation de véhicules électriques et hybrides est menée sur deux jours, par les techniciens du Cesvi.

Ce sont désormais 32 étapes qui sont prévues – jusqu’à fin novembre 2021 – pour le Tour de France électrique du réseau adossé à Axalta. Initialement, 12 puis 21 dates de formation avaient été prévues par Five Star et le Cesvi France (filiale de Covea), organisme formateur et certificateur. Les nouveaux rendez-vous seront organisés du 6 septembre au 26 novembre du Sud au Nord de l’Hexagone et jusqu’à la Réunion !

Les deux partenaires organisent cette tournée à travers le territoire pour se rapprocher au plus près des carrossiers. Celle-ci est accueillie dans certaines grandes carrosseries, chez les distributeurs et fournisseurs partenaires. Ainsi, dernièrement c’est le centre de formation d’Anest Iwata France qui a reçu la 20e étape de ce Tour de France Electrique. 17 stagiaires des membres du réseau de la région Auvergne-Rhône-Alpes se sont donc retrouvés à Saint-Quentin-Fallavier (38), pendant quatre jours.

Un réseau à faire habiliter à 100 %

Ces réparateurs y ont été encadrés par un formateur de Cesvi France, qui leur a fait passer l’habilitation électrique B2VL BCL. Au menu : cours théorique et pratiques (sur une Renault Zoé). Les candidats ont appris à mettre un VE en sécurité, puis à le consigner et à effectuer diverses manipulations sur son système. S’ils réussissent les tests marquants la fin de cette formation, l’organisme leur délivre un certificat d’habilitation.

L’objectif du réseau adossé à Axalta est d’adapter ses membres à la montée en puissance des véhicules électrique et hybrides. Pour être autorisé à réparer ces véhicules, au moins un de leurs techniciens doit être certifié pour les mettre en consignes et permettre à ses collègues de travailler sur leurs robes en toute sécurité. Aussi, les 32 cessions 2021 – dont 20 ont déjà été organisées – devraient permettre de former 202 stagiaires supplémentaires. Auxquels il faut ajouter les carrosseries Five Star déjà aptes à réparer ce type de véhicule, depuis plus longtemps. Reste à voir si toutes pourront enfin prendre en charge ce type de véhicule d'ici à la fin de l'année. Ce sera alors un atout de poids vis-à-vis des apporteurs d’affaires, pour attirer les volumes dans les ateliers des membres du réseau.

 

 

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle