S'abonner
Non classé

Honeywell Garrett en turbo position !

Publié le 21 mai 2014
Par Hervé Daigueperce
2 min de lecture
La part des véhicules équipés de turbos ne cessant de croître dans le monde, le travail de Garrett (Honeywell) consiste à développer les structures de distribution à grande allure.
La part des véhicules équipés de turbos ne cessant de croître dans le monde, le travail de Garrett (Honeywell) consiste à développer les structures de distribution à grande allure.
La part des véhicules équipés de turbos ne cessant de croître dans le monde, le travail de Garrett (Honeywell) consiste à développer les structures de distribution à grande allure.

Peut-on parler d’export au sujet des turbos ou d’accompagnement à la rechange des marchés internationaux ? C’est le sentiment que l’on éprouve lorsqu’on écoute Clément de Valon, patron aftermarket monde du groupe, évoquer les 20 à 30 % de turbos du prochain parc automobile en Chine ou les 32 % aux Etats-Unis contre 3 % actuellement ? Ou pour évoquer les pays “émergents”, comme la Turquie, aux 700 000 véhicules immatriculés par an, quasiment tous équipés de turbos et donc une manne en devenir en après-vente. D’où la nécessité de créer son réseau de distribution et de maîtriser les flux : “Il était indispensable pour nous de revenir sur Istanbul (Automechanika, N.D.L.R.) cette année car nous avions annoncé l’an dernier que nous mettions en place notre réseau de distribution. Aujourd’hui, il est pratiquement clos, puisque nous ajouterons trois autres distributeurs en Turquie, aux 7 que nous avons déjà référencés, mais pas plus”, commente Clément de Valon.

Le clan des sept

Fièrement affichés sur le stand de Garrett, les noms des sept distributeurs de la marque ne sont pas mis en valeur par hasard. Il s’agit, pour l’équipementier, de bien montrer à tout le monde les distributeurs exclusifs et seuls habilités à intervenir sur du Garrett : “C’est essentiel aujourd’hui, car la contrefaçon est difficile à éradiquer, et plus nous communiquerons sur nos distributeurs, moins il y aura de place pour les copieurs. Notre site internet prolongera l’action en dirigeant les clients vers nos distributeurs”. Garrett investira, par ailleurs, sur ses partenaires en leur apportant des formations “expert” qu’ils pourront reprendre avec leurs clients. Les sept distributeurs devront ainsi former, chacun, une centaine de garages, “parce qu’il est difficile, reprend Clément de Valon, pour les petits garagistes, de s’y retrouver dans une offre pléthorique, rendue confuse par une concurrence de fabricants turcs, qui ont développé des turbos de qualité “inégale”. Des outils marketing leur seront fournis, y compris à destination des automobilistes, afin de prévenir contre la contrefaçon, des outils conçus en turc par l’équipe locale”. Les distributeurs seront aussi habilités à rénover les turbos et à les “gonfler”. Entendez par là, changer les turbos existants par des turbos plus puissants, qu’on appelle “performance”.

“Garrett Authorized Center”

Appelés “Garrett Authorized Center”, les distributeurs verront leur nombre passer à 10 dans le courant de l’année 2014 et devront être dotés d’un stock conséquent de 300 références minimum : “Il est important qu’ils aient un stock fort pour pouvoir répondre à la quasi-totalité des demandes en VL comme en PL. Cela permet aussi de dire qu’ils n’ont pas besoin, donc pas le droit de vendre des produits de contrefaçon. Notre politique de production favorisera aussi leur développement puisque nous lancerons une centaine de références nouvelles par an, soit 500 en 5 ans, de quoi couvrir l’ensemble du secteur”. Et si l’on ajoute qu’en Turquie, 60 % du parc, estimé à 14 millions de véhicules, est équipé de Diesel, et le plus souvent de turbos, la croissance est assurée !

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle