S'abonner
Produits

E85 : FlexFuel rend ses kits de conversion "intelligents"

Publié le 31 mars 2022
Par Nicolas Girault
2 min de lecture
Fabricant de boîtiers de conversion au Superéthanol, FlexFuel Energy Development lance un nouveau modèle d'appareils "intelligent". Plus facile et plus rapide à installer, ce dernier simplifie la conversion des moteurs essence tout en améliorant leur rendement.
Flexfuel affirme que sa nouvelle génération de boîtiers optimise le rendement des moteurs convertis au superéthanol  et améliore leurs qualités environnementales.
Flexfuel affirme que sa nouvelle génération de boîtiers optimise le rendement des moteurs convertis au superéthanol et améliore leurs qualités environnementales.

Le fournisseur de boîtiers de conversion à l’E85 Flexfuel Energy Development ne court plus après les technologies de motorisation de plus en plus complexes des constructeurs. Pour le fabricant, il n'est plus utile de rechercher sur chaque moteur le bon réglage pour optimiser l’injection de Superéthanol. Pour sa dernière génération de boîtiers, Flexfuel a en effet conçu une fonction d’auto-apprentissage, leur permettant de s’adapter à 90 % des modèle du parc roulant.

"Il nous a fallu trois ans de recherches et développement pour développer l’intelligence artificielle sur nos boîtiers", explique Jérôme Loubert, directeur développement Europe de l’entreprise. "Pour y parvenir, nous nous sommes appuyés sur les calculs que nous effectuons sur les moteurs depuis de nombreuses années", précise le dirigeant. Résultat : une nouvelle génération des kits de conversion Flexfuel destinée aux systèmes d’injection direct. Mieux : ils affinent la précision de l’injection de carburant.

S'adapter à la motorisation du véhicule

Jusqu’à maintenant les boîtiers éthanol nécessitent un réglage long et précis de l'opérateur, à l'atelier. L’objectif est d’éviter au moteur initialement réglé pour fonctionner avec du Super de tourner avec un mélange air-essence pauvre. Le Superéthanol-E85 étant 30 % moins calorifique, le boîtier de reconversion gère une injection supplémentaire dans la chambre à combustion, pour optimiser le rendement du moteur.

À lire aussiAvec FlexFuel, iDGarages se met au Superéthanol-E85

Son installateur doit donc l’adapter au calculateur du véhicule – contrôlant lui-même la consommation de carburant selon la combustion – spécifique à chaque type de motorisation (différant selon les constructeurs). Cette opération prend environ deux heures – soit environ 200 € de main d’œuvre pour l’automobiliste. Le nouveau boîtier ne nécessite plus qu’une heure et demie d’installation.

Réduction de 2 à 3 % de la surconsommation

Une fois en place, le boîtier lit le signal d’injection émis par le calculateur en temps réel. L’appareil l’apprend et le reproduit plus précisément qu’avec un réglage manuel. L’ajout de carburant supplémentaire est ainsi optimisé sur-mesure. Il s’adapte en permanence aux conditions de fonctionnement de chaque motorisation. Par exemple, il ne rencontre plus de problème lorsque le véhicule circule à une altitude ou l’air se raréfie. Le fabriquant indique qu’il réduit de 2 à 3 % la surconsommation du véhicule – donc aussi ses émissions polluantes.

Pour s’adapter à la majorité des véhicules roulant en France, cette nouvelle génération de boîtiers peut éventuellement intégrer une sonde en option. Celle-ci est destinée à la conversion de l’architecture spécifique des moteurs Peugeot 1,2L Pure Tech. Mais a contrario, elle exclue le moteur Renault 1.2 TCe, équipant certains véhicules de la marque au losange (Clio IV, Captur, Mégane...), ainsi que Dacia (Duster, Dokker...), Nissan (Juke, Qashqai II, etc.) et Mercedes (Citan).

À lire aussiUne nouvelle homologation pour les boîtiers FlexFuel

Flexfuel précise que ces nouveaux boîtiers seront commercialisés dès avril. D’ici là, l’ancienne génération sera encore installée par les 2 010 poseurs agréés par le spécialiste. Avec la flambée des prix du carburant, ces derniers répondent à une demande exponentielle de conversions. Jérôme Loubert précise ainsi que "du 1er au 28 mars de cette année, 16 000 boîtiers ont été commandés, soit dix fois plus qu’en mars 2021".

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle