S'abonner
Equipementiers

Hella se prépare à l'électrification du parc automobile

Publié le 14 novembre 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Désormais épaulé par Faurecia au sein du groupe Forvia, Hella Aftermarket se dit prêt à amorcer le virage de l'électrique. La marque allemande peut s'appuyer désormais sur un panel de solutions élargi pour faire face aux transformations du marché de l'après-vente.
Hella Aftermarket
Gilles Hernandez, Catherine Loobuyck et Clément Perrin, respectivement chef des ventes internationales d'Hella Gutmann group, directrice commerciale et marketing d'Hella France et responsable équipement de garage d'Hella France.

L'électrique, chez Hella, c'est déjà une réalité. Présent à Equip Auto pour la première fois sous les couleurs du groupe Forvia, l'équipementier n'a pas manqué de vanter la largeur de son catalogue, élargi depuis son rachat par Faurecia. Le 7e fournisseur automobile mondial, dont les produits équipent 1 véhicule sur 2 dans le monde, s'estime désormais armé pour faire face aux 4 grands défis qui attendent les ateliers : l'électrification, les Adas, les services guidés et les security gateway (passerelles de sécurité, ndlr).

Hella renforce ses solutions pour le diagnostic des VE

Et c'est tout particulièrement l'e-mobilité qui risque de bouleverser l'activité des professionnels de l'après-vente. Un tournant déjà amorcé par Hella. "Notre chiffre d'affaires ne dépend qu'à 8 % de la chaîne de traction thermique. Nous sommes déjà prêts pour ce changement", annonce Catherine Loobuyck, directrice commerciale et marketing d'Hella Aftermarket France.

Dans son portefeuille produits, l'équipementier développe notamment son expertise autour de la traction électrique, de la gestion de l'énergie, de la gestion thermique et des équipements de charge. Rappelons, à ce sujet, qu'Hella s'est distingué aux Grands prix internationaux de l’innovation automobile d’Equip Auto, dans la catégorie "Outillage et équipement de garage", pour son mega macs X et son module complémentaire de technologie de mesure de basse et haute tension (MT-HV).

Un concept dédié à la réparation de batteries

A terme, le groupe allemand prévoit le lancement d'une solution de diagnostic des batteries, capable de mesurer leur état de charge (SOC) et de l'état de santé (SOH). "C'est un outil qui sera bientôt disponible", confirme Gilles Hernandez, chef des ventes internationales d'Hella Gutmann. Ce dernier précise qu'Hella a noué, dans ce cadre, un partenariat avec Battery Quick Check, une co-entreprise du TÜV Rheinland et de Twaice Technologies. Objectif : mutualiser leurs expertises respectives en matière de données de véhicules, d'algorithmes d'analyse des accumulateurs d'énergie et de traitement des informations.

A lire aussi : Hella veut croître avec Faurecia

Mais ce projet n'est qu'une première étape dans le plan de développement de l'équipementier qui veut également se positionner sur le marché émergent de la réparation de batterie. Hella s'est, en effet, fixé l'ambition de mettre en œuvre un "concept de réparation des batteries" pour l'IAM associant des outils, formations, instruction de travail, etc. A cette fin, le groupe entend s'appuyer sur le service de réparation proposé par Clarion Europe (filiale de Faurecia), désormais accessible via le portail Hella Tech World. Si cette unité se concentre aujourd'hui sur les organes électroniques (tableau de bord, navigation, calculateur moteur, etc.), elle devrait bientôt étendre son savoir-faire aux batteries.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle