S'abonner
Distribution

IDLP renforce sa surface de stockage à Fresnes

Publié le 2 décembre 2020
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
A l’étroit dans sa plateforme logistique francilienne, le groupe IDLP, dirigé par Patrice et Fabrice Godefroy, vient de prendre possession d'un nouveau bâtiment de 2 000 m². Ce dernier sera pleinement opérationnel début 2021.
IDLP étend sa surface de stockage à Fresnes pour préparer l’avenir.
IDLP étend sa surface de stockage à Fresnes pour préparer l’avenir.

C’est Noël avant l’heure chez IDLP. Le groupe familial vient en effet d'investir un nouveau bâtiment pour soulager sa plateforme de Fresnes, où l’espace disponible se faisait de plus en plus rare. Situés dans la zone du Parc Médicis, à 500 mètres de son entrepôt historique, ces nouveaux locaux s’étendent sur une superficie de 2 000 m².

S’il est déjà opérationnel aujourd’hui, le bâtiment sera totalement fonctionnel au premier trimestre 2021. Grâce à cette location, IDLP s’apprête donc à renforcer sensiblement sa surface de stockage, qui passera de 4 000 à 6 000 m². Une bonne nouvelle donc pour les activités du distributeur familial qui, rappelons-le, envisageait d'agrandir sa plateforme pour y doubler sa superficie.

Un projet que le groupe a préféré suspendre. Pour le moment... "Pour une question de délai, nous avons pris le parti de privilégier une autre solution, confirme Fabrice Godefroy, directeur général d'IDLP. Nous avions beaucoup de problèmes de stockage à Fresnes, en raison de la croissance d’Alternative Autoparts et des pics d'activité que nous avons rencontrés, en particulier cet été. La crise du Covid-19 a également ralenti ce projet d’agrandissement et nous avions déjà perdu de temps sur le planning fixé initialement. C'est pourquoi, lorsqu'une opportunité très intéressante à proximité de nos locaux s’est présentée, nous l’avons saisie. D'autant que ce bâtiment répond à de nombreuses exigences : il est situé dans une zone où la circulation des camions est beaucoup plus simple,  et dispose d'un parking avec beaucoup de places."

En outre, Fabrice Godefroy fait remarquer que la période actuelle n'est pas propice à ces grands travaux qui risquaient de perturber l'activité de la plateforme. "Ce projet aurait ralentir notre fonctionnement et amputer une partie de notre chiffre d’affaires. Dans le contexte que nous connaissons, il n'était pas question de se mettre des bâtons dans les roues", ajoute-t-il.

En effet, si le groupe avait réussi à rattraper le chiffre d'affaires perdu lors du premier confinement pendant la saison estivale, le second confinement a de nouveau ralenti les ventes du distributeur qui devrait enregistrer un chiffre d'affaires annuel en léger recul. En 2019, IDLP avait réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 180 millions d’euros.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle