S'abonner
Contrôle technique

Autovision maintient ses formations en visioconférence

Publié le 16 septembre 2020
Par Nabila Albour
< 1 min de lecture
Contraint de s’adapter au confinement, le réseau de contrôleurs techniques avait lancé, en avril 2020, un nouveau format de formation en ligne pour le maintien de qualification des contrôleurs techniques VL. Celui-ci se poursuivra jusqu'à la fin de l'année.
En 2019, Autovision a réalisé environ 4 millions de contrôles techniques et de contre-visites dans les 1004 centres de l'enseigne.
En 2019, Autovision a réalisé environ 4 millions de contrôles techniques et de contre-visites dans les 1004 centres de l'enseigne.

Prudence est mère de sûreté. Telle pourrait être la devise du réseau de contrôleurs techniques Autovision. Conscient du risque sanitaire qui demeure, l'enseigne a pris la décision de maintenir, jusqu’à la fin de l’année, les formations de ses contrôleurs techniques en visioconférence par le biais de son partenaire Autodidact.

L’organisme de formation dispensera sous ce format ses formations "maintien de qualification exploitants VL" jusqu’à la fin de l’année. D’une durée de 14 heures répartie sur 2 jours, elles permettront aux exploitants de l’ensemble du territoire hexagonal et des Outre-mer, de confirmer leur savoir-faire professionnel.

Plus de 400 stagiaires jusqu’au 30 juin 2020

Après avoir obtenu l’aval du ministère de la Transition écologique et solidaire, ce nouveau format avait été lancé, dès le 20 avril dernier, en plein confinement afin de permettre le maintien de qualification des contrôleurs techniques VL. Elles ont alors rassemblé plus de 400 stagiaires jusqu’au 30 juin 2020, soit environ 5 750 heures de formation.

"Il était en effet nécessaire de poursuivre notre activité pour garder le contact avec nos professionnels et répondre au mieux à leurs besoins et à ceux des stagiaires en formation", explique Laurent Bizet, directeur de formation Autodidact. Assurer ces stages de maintien de qualification qui sont obligatoires pour les professionnels exploitants d’un centre de contrôle technique, étaient pour nous une priorité. Confronté aux établissements hôteliers qui ne sont plus en mesure d’accueillir les stages et face aux impératives précautions sanitaires, il nous est apparu comme une évidence de poursuivre les formations en visioconférence, sanitairement plus surs et sans contraintes de distanciation. Les stagiaires ayant déjà pu en bénéficier en sont plus que satisfaits."

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle