S'abonner
MRA

Motorcraft vise les 600 centres à fin 2020

Publié le 22 octobre 2019
Par Romain Baly
3 min de lecture
L'enseigne de réparation multimarque de Ford consolide son développement. D'ici à la fin d'année prochaine, Motorcraft rassemblera 600 garages, dont la totalité des agents tricolores de la marque.
La dernière convention du réseau a réuni 580 personnes à La Seine Musicale de Boulogne-Billancourt.
La dernière convention du réseau a réuni 580 personnes à La Seine Musicale de Boulogne-Billancourt.

Après le Cirque du Soleil et le circuit des 24 Heures du Mans, La Seine Musicale de Boulogne-Billancourt accueillait cette année le réseau Motorcraft pour sa traditionnelle convention annuelle. 580 personnes s'étaient ainsi rassemblées dans ce lieu culturel hightech, pour une après-midi placée sous le signe du business. Réparateurs, distributeurs et fournisseurs ont pris part à un salon d'affaires avant d'assister à la plénière revenant sur les temps forts de l'année écoulée et ceux à venir. A date, Motorcraft compte 430 sites agréés, soit une centaine de plus qu'il y a un an, avec une activité en hausse de 3 % à fin septembre, boostée notamment par les prestations pneumatiques.

Une enseigne flexible

Une vraie preuve "de vitalité et d'attractivité", comme en juge Pascal Saussol, nouveau directeur des ventes aux professionnels de l'enseigne. Cette croissance s'appuie notamment sur la stratégie de labellisation du réseau d'agents Ford, qui représente la moitié des dernières recrues. "Tous nos agents sont d'anciens réparateurs indépendants. C'est dans leur ADN et, encore aujourd'hui, les réparations multimarques représentent entre 30 et 50 % de leur activité", précise Peter Canisius, directeur de Ford Service France et directeur général de Motorcraft.

La prochaine feuille de route consiste ainsi à renforcer cette dynamique. D'ici fin 2020, 600 Motorcraft sont attendus et la totalité des agents de la marque américaine arboreront le panneau, avec toutefois une signalétique moins marquée pour ne pas parasiter leur identité "Ford". Et pour tous ceux qui seront recrutés en dehors de ce cercle, l'objectif reste le même. Offrir une solution flexible, accessible, avec des outils et peu de contraintes. "Chez nous, c'est l'enseigne qui s'adapte au garage et non l'inverse", ajoute Smaïn Lahcène, responsable franchise.

Renforcer la technicité du réseau

Chez Motorcraft, aucun chiffre d'affaires ni stock ne sont imposés. L'adhérent doit simplement opter pour le logiciel maison (Motorcraft Online) avant de faire son choix dans la "boite à outils" du réseau. Au niveau pièces, cinq gammes sont désormais proposées : origine, Ford Motorcraft pour les modèles de la marque de plus de 5 ans, Motorcraft (la MDD multimarques de l'enseigne), Omnicraft (offre budget) et équipementières. Ces dernières sont disponibles auprès des 36 plateformes partenaires des réseaux Exadis, ACR Group et, depuis peu, IDLP.

Un soutien qui vient renforcer l'aspect technique du réseau, d'autant que celui-ci vient également d'adhérer à l'Association Eco Entretien. Toujours sur le plan technique, un autre accord avec Biomotors va permettre aux ateliers d'installer des boitiers de conversion des moteurs essence au bioéthanol. Une prestation facturée entre 690 et 1700€ selon la cylindrée. Enfin, pour habiliter ses opérateurs à la manipulation de modèles électrifiés, le réseau a signé une convention avec le GNFA.

Vidéo Check sera bientôt généralisé

Sur le volet digital, si un nouveau site internet sera prochainement déployé, avec un parcours client et un module de devis en ligne améliorés (possibilité de faire des devis pneumatiques notamment), le principal atout vient aujourd'hui de Vidéo Check. Proposée par la start-up Citnow, cette solution, également disponible chez PSA, permet de réaliser des vidéos montrant d'éventuelles anomalies sur le véhicule et de l'envoyer par SMS ou mail au propriétaire. Une innovation amenée à être généralisée dans tout le réseau générant "de la confiance entre l'automobiliste et le réparateur, et permettant à ce dernier de valoriser son expertise", ajoute Pascal Saussol.

Un atout de plus pour développer le business de chaque atelier. En la matière, Motorcraft a expérimenté depuis quelques mois un partenariat avec Mondial Relay et UPS pour que ses garages fassent office de relai-colis. Une expérience très prolifique qui permet, à en croire Smaïn Lahcène, d'apporter neuf nouveaux clients par mois à chacun des 13 sites qui ont actuellement adhéré à l'initiative. La preuve qu'en matière de développement, les meilleurs leviers ne sont pas forcément ceux que l'on croit !

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle