S'abonner
Réseaux

Glastint réalise une année 2021 record

Publié le 23 mars 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
L’enseigne spécialisée dans la pose de films pour vitrages a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 21,6 % en 2021. Sur son activité complémentaire de réparation de bris de glace, Glastint a connu un exercice plus contrasté.
Glastint compte 67 centres en France et plus de 210 techniciens. ©Glastint
Glastint compte 67 centres en France et plus de 210 techniciens. ©Glastint

Glastint retrouve des couleurs. L’an dernier, le réseau d’experts du film et du vitrage a réalisé un chiffre d’affaires de 12,9 millions d’euros, un record historique pour l’enseigne. Ses revenus ont progressé de 21,6 % par rapport à 2020 et de 20,46 % par rapport à 2019, année de référence pré-Covid.

Forte concurrence sur le bris de glace

L’activité des 67 franchisés Glastint a été principalement portée par les prestations automobiles (+21,40 % par rapport à 2020), qui ont représenté 62 % du chiffre d’affaires global. La progression du CA automobile est essentiellement liée à l’activité "film" (vitres teintées, PPF…) avec des revenus s’élevant à 6,2 millions d’euros (+29,98 % par rapport à 2020). Cette activité représente 48 % du chiffre d’affaires global de l’enseigne.

Pour l’activité de réparation de vitrages automobiles, lancée en 2016, l’exercice 2021 a été moins dynamique. Les franchisés ont vu leur chiffre d’affaires pour ces prestations reculer de 1,18 % par rapport à 2020, mais augmenter de 8,34 % par rapport à 2019. "La concurrence sur ce secteur s’est en effet multipliée ces dernières années, et la loi Hamon peine à être appliquée, pénalisant ainsi les enseignes moins importantes et influentes", indique Glastint.

Dans le bâtiment, le réseau peut se targuer de résultats positifs avec une augmentation de 21,97 % du chiffre d’affaires en 2021. Avec un total de 4,9 millions d’euros environ, cette activité représente 38 % du CA global de l’enseigne.

Sur le terrain, le développement du maillage a, en revanche, été freiné par la pandémie de Covid-19. L’enseigne a ouvert deux nouveaux centres (Limoges et Compiègne) et supervisé deux reventes de sites (Ajaccio et Lézignan-Corbières). Entretemps, cinq points de services ont fermé leurs portes, pour cause de départ à la retraite, ou non renouvellement du contrat de franchise.

Une activité perturbée par l’inflation et les pénuries

Pour 2022, Glastint entend se montrer prudent, précisant que l’activité automobile a connu une fin d’année 2021 délicate en raison des problèmes de livraisons des constructeurs, de l’augmentation des matières premières et de l’énergie ainsi que du contexte inflationniste.

"L’inflation va pénaliser une grande partie de entreprises, quel que soit le secteur. Nous prévoyons également des hausses de matières première, qu’il faudra bien répercuter sur nos tarifs, mais aussi des ruptures de stock. Enfin, nous serons aussi confrontés à l’augmentation des délais de livraison de véhicules, qui impacte directement notre activité automobile. Mais nous allons tenter de contourner au mieux ces probables difficultés grâce au développement d’une nouvelle gamme de film et l’ouverture à de nouveaux marchés", conclut Nicolas Guiselin, directeur général de Glastint.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle