S'abonner
Services

Drust part à la conquête du marché

Publié le 27 juin 2017
Par Romain Baly
2 min de lecture
Conçu pour aider les automobilistes à réduire leur consommation de carburant et à suivre la maintenance de leur véhicule, le boitier connecté de Drust est enfin disponible après trois ans d'attente.
Drust négocie avec plusieurs réseaux de réparation pour y déployer son boîtier Akolyt.
Drust négocie avec plusieurs réseaux de réparation pour y déployer son boîtier Akolyt.

Après avoir connu quelques couacs inauguraux, l'histoire de Drust est enfin en marche. Trois ans après sa création et deux ans après avoir entamé une campagne de crowdfunding, la start-up commercialise depuis le week-end dernier son boîtier connecté. "C'est une vraie réussite pour nous de concrétiser ce projet, mais aussi de voir que certains de nos contributeurs et bêta-testeurs ont patienté quasiment deux ans, principalement à cause de péripéties techniques, avant de profiter de la version finale du produit", se félicite Michaël Fernandez, co-fondateur de la jeune pousse.

Mais alors que ce dernier considère le concept de voiture connectée comme acquis, lui et ses acolytes, Pascal Galacteros et Florent Pignal, ont souhaité recentrer leur démarche sur le conducteur plus que sur la technologie. En conséquence, le boîtier Drust se veut avant tout un outil pédagogique au service du conducteur lui permettant, grâce à une application disponible sur iOS et Android, de réduire sa consommation de carburant, mais aussi de maîtriser la maintenance de son véhicule. A l'usage, l'appli donne des conseils en temps réels pour améliorer les performances énergétiques de conduite en indiquant, par exemple, le bon dosage de l'accélérateur.

En discussion avec différents partenaires

Sur la base d'un kilométrage annuel évalué à 13000 km, la start-up estime ainsi que son boîtier permettrait à un automobiliste de diminuer de 30% sa consommation de carburant, soit une économie moyenne de 250€. Autant d'atouts mis en avant dans la campagne de communication diffusée depuis dimanche dernier à la télévision (sur TF1, M6, Canal+, BFM, l'Equipe) dans laquelle il est ainsi question de faire des utilisateurs de cette technologie des "Superdrivers".

Disponible au tarif de 149 € et sans engagement, pour le moment uniquement sur le site de la société, ce boîtier pourrait rapidement débarquer ailleurs. Michaël Fernandez fait état de discussions en cours avec des plateformes d'e-commerce, mais aussi d'enseignes de réparation qui pourraient notamment proposer ce boîtier à leurs clients dans le cadre d'un suivi de maintenance. A terme, il paraît tout à fait envisageable de voir un membre de la communauté Drust recevoir des notifications d'un réseau en rapport avec l'entretien de son véhicule.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle