S'abonner
Poids lourd

Hydroparts Assistance, la réussite à portée de main

Publié le 16 avril 2014
Par Romain Baly
3 min de lecture
Economique pour ses clients, vertueux pour ses adhérents, le réseau de franchises spécialisé dans la réparation et l’entretien sur site de hayons élévateurs poursuit son développement grâce à une attractivité qui ne se dément pas.
Michaël Laragné, directeur général d’Hydroparts Assistance.
Michaël Laragné, directeur général d’Hydroparts Assistance.

Voilà une affaire qui roule. Qui roule même beaucoup, depuis 2010, au gré des différentes interventions réalisées auprès de clients désireux de ne plus se déplacer pour faire entretenir les hayons de leur parc de véhicules. Après s’être inspiré de leurs besoins, le réseau Hydroparts Assistance s’acharne maintenant à répondre à leurs demandes. “Nous avons vocation à apporter la partie service à nos clients, note Michaël Laragné, directeur général de la société. Et c’est vrai qu’à la base, nous sommes un réseau de garages sédentaires. Seulement, avec le temps, des clients nous ont demandé si l’on pouvait se déplacer. Cela n’était pas possible avec des prestataires, donc nous avons mis en place Hydroparts Assistance.” Toujours sous la forme de réseau et en misant sur le potentiel du marché. Alors que 180 000 véhicules sont équipés d’un hayon en France, plus de la moitié ne sont pas correctement suivis, alors que le Code du travail oblige les sociétés à les faire contrôler tous les six mois. Une négligence davantage expliquée par la complexité du blocage d’un véhicule pendant plusieurs heures que par une volonté de frauder. Or, avec ses véhicules ateliers, le réseau se rend disponible partout, tout le temps et en toute circonstance. “Notre réussite tient dans notre mobilité. En se déplaçant, on évite à un patron de bloquer un salarié pour nous amener son véhicule et un second pour ramener le premier le temps de l’intervention”, détaille Michaël Laragné.

50 000 euros d’investissement

Une fois sur site, l’équipe d’intervention est ainsi en mesure de traiter un, comme cent véhicules, dans un laps de temps raccourci et surtout sans faire chuter la productivité de la société. Un avantage pour son rendement, mais aussi pour ses finances, avec des économies de carburant. L’autre grand intérêt du réseau est à mettre au crédit des franchisés eux-mêmes. Un mode de fonctionnement assumé par le directeur général, qui en fait même un atout. “La culture de l’entreprenariat est très forte dans notre société. C’est pour cela que nous avons misé sur un système de franchise. C’est aussi, d’après nous, la certitude d’avoir des collaborateurs motivés pour permettre à leur affaire de grandir.” Moyennant un investissement de 50 000 euros (avec un apport de 20 000 euros), ces derniers peuvent ainsi prétendre à devenir chefs d’entreprise. Un chiffre qui comprend le véhicule, utilisé généralement en location longue durée, l’aménagement intérieur de celui-ci, les machines et la formation. Un cursus de six semaines, essentiellement basé sur la partie technique et commerciale du métier, et qui s’accompagne ensuite d’un suivi régulier et de journées/séminaires de remise à niveau. A la clé, pour chacun des prétendants, une certaine liberté d’action, mais aussi un retour sur investissement rapide.

10 nouvelles structures en 2014

“En moyenne, nos franchisés deviennent rentables dès leur première année d’activité avec un chiffre d’affaires de 70 000 à 90 000 euros, soit entre 300 et 350 interventions”, comme l’explique Michaël Laragné. Des chiffres qui peuvent doubler dès la deuxième année, avec l’apport d’une seconde personne dans la structure. C’est sans doute là une des spécificités de l’enseigne. Sur les dix-huit franchisés du réseau, tous sans exception disposent d’au moins un employé pour les aider à développer leur activité. Au final, Hydroparts Assistance rassemble une quarantaine de personnes pour couvrir vingt-sept départements. Un bilan forcément amené à progresser, puisque dix nouvelles structures verront le jour en 2014, dont certaines dans des zones à “fort potentiel”, qui nécessiteront un investissement plus important. A moyen terme, l’enseigne – qui a réalisé 10 000 interventions l’an dernier pour un CA global de 2,4 millions d’euros – ambitionne de réaliser 3,5 millions de chiffre d’affaires, soit la moitié de celui de sa maison mère. Sans constituer une solution de diversification (“l’activité nécessitant un investissement humain total”), la franchise Hydroparts Assistance présente bien des atouts pour lui permettre d’atteindre ses objectifs et pour convaincre de nouvelles recrues.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle