S'abonner
E-commerce

Originauto veut s’imposer comme un fournisseur référent pour les réparateurs

Publié le 10 septembre 2020
Par Mohamed Aredjal
3 min de lecture
Relancé début 2020, Originauto se positionne comme l’opérateur digital offrant tous les services attendus par les ateliers. Le site e-commerce ne manque pas d’ambition puisqu’il entend s’affirmer désormais comme une véritable alternative aux distributeurs traditionnels.
Nicolas de Gaudemont, directeur général d’Originauto, vise une part de marché de 10 % d’ici à 2025.
Nicolas de Gaudemont, directeur général d’Originauto, vise une part de marché de 10 % d’ici à 2025.

C’est l’heure du bilan pour Originauto. Neuf mois après son lancement, la plateforme de ventes de pièces de rechange B2B a fait un premier point sur son activité. Et les résultats sont plutôt satisfaisants : un chiffre d’affaires en hausse de 77 % à fin juillet (par rapport à 2019), des créations de comptes en progression de 40 % depuis janvier 2020 et, enfin, un trafic qui a bondit de 328 % depuis mars dernier. Autre motif d’encouragement : un taux de rétention mensuel de 90 %.

Salués par Nicolas de Gaudemont, directeur général d’Originauto, ces résultats témoignent de l’adoption par les ateliers du nouveau positionnement et de la nouvelle interface du site e-commerce. Ce dernier n’a pas tenu à dévoiler le nombre exact de clients que compte la plateforme, confiant toutefois qu’ils se chiffraient déjà à "quelques milliers".

Pièces de réemploi et pneus d’occasion

Forte de ces premiers retours, la filiale du groupe Mobivia veut accélérer son développement en s’affirmant comme le principal fournisseur de ses clients garagistes. "Dans les trois prochaines années, nous voulons devenir le premier partenaire de 3 000 réparateurs", confie Nicolas de Gaudemont. En effet, si le e-commerce a longtemps été perçu comme un second choix face aux distributeurs traditionnels, le dirigeant estime qu’Originauto dispose de tous les atouts pour devenir désormais un fournisseur référent.

"Aujourd’hui, 59 % des garages passent plus d’une heure par jour pour acheter leurs pièces ! C’est beaucoup trop. Notre ambition, c’est de simplifier leur quotidien et devenir leur one stop shop, c’est-à-dire son point de vente unique pour tous leurs besoins : pièces, pneus, consommables, outillages, etc.", clame-t-il.

Son catalogue se veut d’ailleurs exhaustif avec 300 000 références (197 lignes de produits et 2 marques par ligne en moyenne), couvrant 97 % du parc. L’offre s’enrichira dès octobre de pièces de réemploi grâce à un partenariat avec Reparcar, et, en 2021, d’une gamme de pneus d’occasion issue d’une autre filiale du groupe Mobivia.

20 à 25 partenaires logistiques

Autre atout d’Originauto : la disponibilité de ses produits. Alors que 87 % des réparateurs font de ce facteur le première critère de choix de leur fournisseur, le site de vente en ligne propose jusqu’à deux livraisons gratuites quotidiennes grâce à son réseau de plateformes partenaires. Pour le moment, ce réseau s’appuie, selon nos informations, sur les sites du réseau Exadis, co-détenu par Mobivia. Une information que n'a pas souhaité confirmer Nicolas de Gaudemont, précisant uniquement que ce maillage logistique sera étendu pour garantir, d’ici à juin 2021, une livraison en H+4 sur tout le territoire national. "Nous avons besoin de 20 à 25 partenaires pour mailler le pays", précise Nicolas de Gaudemont.

Le e-commerçant met aussi en avant la fiabilité de son catalogue électronique ainsi que la simplicité de la gestion des retours de pièces, gratuite et intégrée directement au site. S’inspirant là encore de la distribution traditionnelle, Originauto propose, en outre, un programme complet d’actions commerciales combiné à des mécanismes de RFA.

Un déploiement international

Conscient que le service revêt un aspect primordial dans la relation qui lie le réparateur à son distributeur, Originauto entend aussi accompagner ses clients dans ce domaine. Parmi eux : une équipe de conseillers et de techniciens, des contrats d’entretien et de certification des équipements ou encore un outil de devis en ligne en fin d’année.

Le pure player envisage d’ailleurs de s’associer à des "partenaires experts" dans leur métier afin de proposer à ses clients des prestations complémentaires aux leurs. Nul doute que le site de vente de pièces pourra s’appuyer sur l’écosystème Mobivia qui fédère, par le biais de ses incubateurs de start-up Via iD et CarStudio, de nombreux acteurs du marché de la mobilité.

La dimension internationale du groupe Mobivia sera également un précieux atout dans les velléités internationales d’Originauto. D’ici à 2025, le site devrait être mis en ligne dans "trois à cinq pays européens". Un déploiement en Afrique du Nord est également à l’étude.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle