S'abonner
Equipementiers

NTN sort plus fort de la crise

Publié le 11 avril 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Après une année 2020 mouvementée, le groupe japonais a affiché un chiffre d’affaires en croissance l’an dernier. Pas vraiment freiné par les perturbations industrielles, NTN veut poursuivre sa progression grâce à une stratégie produits ambitieuse et une offre de services étoffée.
La gamme CVJ fait partie des axes de développement majeurs de NTN.
La gamme CVJ fait partie des axes de développement majeurs de NTN.

C’est sous sa nouvelle identité que l’équipementier nippon NTN a terminé une année 2021 particulièrement riche. Le groupe, qui clôture ses comptes fin avril, a enregistré en France une hausse de 10 % de son chiffre d’affaires en 2021 pour son activité aftermarket. Au niveau européen, son volume d’affaires s'est élevé à 165 millions d’euros, porté notamment par la baisse des immatriculations de voitures neuves, qui ont favorisé l’activité des ateliers.

Une équipe aftermarket renforcée

Selon Amélie Paviet, responsable marketing EMEA, NTN a su tirer profit de cette situation grâce à la disponibilité de ses produits, lui permettant d’être réactif et ainsi d'acquérir de nouvelles parts de marché. Malgré la pénurie des matières premières et les problématiques de transport qui ont impacté l’industrie automobile, l’équipementier a pu maintenir son niveau de disponibilité grâce à ses sites de production essentiellement localisés en Europe.

Pour stimuler son activité aftermarket, l’industriel a également pu s’appuyer sur une équipe renforcée. Rappelons, en effet, que NTN Europe a annoncé l’an dernier l’arrivée de Leonardo Araujo et de Flavien Philippon, respectivement en tant que directeur des ventes et responsable grands comptes France. Autre nomination remarquée : celle de Romain Testard, au poste nouvellement créé de responsable commercial MEA (Moyen-Orient et Afrique). Ce dernier couvre aussi les marchés chinois et indien, en support des équipes locales.

Enfin, n’oublions pas l’arrivée de Pascal Langer, en juin 2020, aux fonctions de responsable ITG. Sa nomination a permis au groupe de renforcer ses liens avec les principaux groupements internationaux en Europe. "Depuis un an et demi, nous avons notamment développé nos gammes MDD pour nos partenaires distributeurs", souligne Amélie Paviet.

Une offre de produits élargie

En 2022, NTN n’entend pas ralentir sa croissance, visant une nouvelle progression de 10 % de son activité rechange. A cette fin, l’équipementier japonais mise tout d’abord sur une consolidation de son catalogue de produits. L’an dernier, 221 nouvelles références ont été lancées sur le marché, soit une hausse de 40 % par rapport à 2020. NTN veut aujourd’hui appuyer sur l’accélérateur, prévoit de doubler sa gamme CVJ (joints de transmissions) avec 350 références supplémentaires. La marque envisage aussi de faire évoluer les accessoires vers des kits pour simplifier leur utilisation en atelier.

Côté capteurs de roue, une centaine de nouvelles références seront commercialisées d’ici à fin 2022. Enfin, une gamme de pompes à eau électriques devrait voir le jour et de fortes extensions pour le poids lourd sont attendues avant l’automne.

NTN au soutien des ateliers

Pour accompagner l’essor de son offre, NTN veut aussi renforcer son éventail de services destinés aux ateliers. Priorité numéro un : la formation. Le groupe espère en effet accélérer l’activité de son Club Technique Automobile, animé avec Clas et Elring, pour réaliser à terme une formation mensuelle. L’équipementier prévoit aussi d'accentuer sa présence sur les médias digitaux. Outre de nouvelles vidéos réalisées dans le cadre de la saga les Rendez-vous de l’Aftermarket, des tutoriels techniques seront développés en partenariat avec la chaîne Youtube Ma clé de 12.

En parallèle, NTN entend aussi reprendre le chemin des salons internationaux. L’équipementier sera présent à Autopromotec en mai, Automechanika Francfort en septembre, et à Equip Auto en octobre.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle